Abonnez-vous à -50%

Comité de concertation: des bus privés seront mis à disposition aux heures de pointe

Comité de concertation: des bus privés seront mis à disposition aux heures de pointe
Belga

La capacité des transports en commun en Belgique doit être «optimalisée» pour éviter la surfréquentation et la propagation du coronavirus qui y est liée, a décidé jeudi soir le comité de concertation.

Cette mesure a été annoncée par le ministre-président wallon, Elio Di Rupo (PS), lors d’une conférence de presse à Bruxelles réunissant le gouvernement fédéral et ceux des entités fédérées.

«Chaque autorité veille, dans le cadre de ses compétences, à ce que la capacité des transports en commun soit optimalisée afin d’éviter toute surfréquentation», ont convenu ces différents gouvernements lors d’une réunion que certains participants ont qualifiée de «difficile».

En Wallonie, cette annonce se traduira notamment par la mise en service «progressive» de bus de compagnies privées pour renforcer l’offre de l’opérateur public wallon, le TEC, aux heures de pointe, «sur les principales lignes de fréquentation», a expliqué Elio Di Rupo.

«C’est ce que nous demandions depuis le début du mois de septembre mais le gouvernement nous a toujours répondu que c’était compliqué», a déjà réagi le chef de groupe du cdH au parlement wallon, François Desquesnes. «Nous nous réjouissons bien entendu de ce dédoublement de certaines lignes aux heures de pointe mais nous regrettons la lenteur qui a entouré cette décision alors que la Flandre a mis des bus privés en service depuis plusieurs semaines», a-t-il ajouté.

«Il faut désormais que ça aille vite et dans tous les cas, tout faire pour que ces bus privés roulent après le congé de Toussaint», a conclu le député régional humaniste.

Parallèlement, le ministre-président wallon a appelé tous ceux qui peuvent se déplacer à pied, à vélo ou qui peuvent éviter de se déplacer en heures de pointe à le faire «afin de limiter la pression sur les transports en commun».

Notre sélection vidéo