La véritable histoire du «seul et unique Ivan»

La véritable histoire du «seul et unique Ivan»
© Disney+

Né en 1962 dans la brousse congolaise, Ivan fut, à l’âge de 2 ans, capturé et transporté aux États-Unis avec sa sœur jumelle, qui ne supporta pas le voyage…

Il a d’abord été recueilli par des particuliers, qui l’élevèrent comme un animal domestique, mais durent s’en défaire deux ans plus tard à cause de la place qu’il avait prise dans leur habitation. Il fut ensuite vendu à un centre commercial de Tacoma, dans l’Etat de Washington, qui abritait d’autres animaux destinés à distraire les badauds.

Pendant vingt-sept ans, Ivan vécut derrière des vitres dans un espace de moins de 18m2, où il fumait et se goinfrait de hamburgers, mais souffrait atrocement de solitude. Heureusement, la revue National Geographic lui consacra un article, qui indigna les gens, choqués qu’un animal aussi social et intelligent soit enfermé de cette façon. Il fut finalement transféré, en 1995, au zoo d’Atlanta. Là, il put profiter du soleil, du ciel et d’un vrai gazon…

Tenu à l’écart des autres gorilles mâles, on lui a alors proposé la compagnie d’une femelle, Kinyani, qui ne lui cherchait pas des noises, mais ne lui plaisait guère non plus. Une situation meilleure qu’au centre commercial, mais moins idyllique que celle décrite à la fin du film, lequel est, par ailleurs, fidèle à la réalité en montrant qu’il avait un don pour le dessin et la peinture. Car il signa des toiles !

Le vrai Ivan, adulte, en train de peindre au zoo d'Atlanta.
Le vrai Ivan, adulte, en train de peindre au zoo d'Atlanta. - © Zoo Atlanta/Tif Lester

Ivan s’éteignit à 50 printemps, à la suite d’une opération qui aurait dû déterminer pourquoi il avait perdu tant de poids et d’énergie. Comme le titre du livre et du film l’indique, il est un cas exceptionnel dans l’histoire des animaux emprisonnés par l’homme.

Notre sélection vidéo