Abonnez-vous à -50%

Emmanuel André: «On va devoir revenir sur les décisions… si on ne prend pas le contrôle aujourd’hui, c’est tout le système qui devient très fragile»

Vidéo
Emmanuel André: «On va devoir revenir sur les décisions… si on ne prend pas le contrôle aujourd’hui, c’est tout le système qui devient très fragile»

Il s’était déjà montré inquiet au sujet des mesures et du nombre grandissant de cas à travers tout le pays. Et son inquiétude semble ne pas s’être apaisée malgré les nouvelles mesures annoncées ce vendredi par le comité de concertation. C’est au JT de la RTBF qu’il fait ces quelques déclarations.

« Si on reprend ce qui s’est passé ce matin, il y a une reconnaissance d’une situation dramatique et d’un autre côté, les mesures qui sont demandées sont très fortes. D’après moi, ces mesures ne vont pas avoir un impact suffisant assez rapidement pour éviter une situation dramatique », commente-t-il.

Mesures encore insuffisantes

« Là où les autorités avaient une responsabilité en tant qu’autorité, n’était pas de mobiliser les personnes mais aussi de prendre ses responsabilités pour instaurer des règles contraignantes. Tout ça, on sait qu’on doit mobiliser les gens mais on sait aussi qu’il y a une certaine fatigue. Quand les règles n’existent pas, quand les règles ne sont pas suffisamment claires et édictées, on perd une grande partie de la population », déplore-t-il.

Emmanuel André est formel, ce qui manque, ce sont des règles. « Ceux qui luttent aujourd’hui contre le corona, ce sont les médecins et les infirmiers dans les hôpitaux. Une règle ça aide, il faut mobiliser les gens, il faut ces hôpitaux mais il faut aussi des règles et ces règles ce sont aux personnes pour qui on vote de les assumer. »

Et selon, il faut agir vite : « Il ne faudra pas attendre un mois, d’ici quelques jours, la situation va continuer à s’aggraver et la pression sera tellement importante qu’on va devoir revenir sur ces décisions. Je pense qu’énormément de personnes voulaient que des mesures soient prises et donc on sacrifie quelques secteurs qui vont avoir un impact mais que cela ne va pas être un impact suffisant. Ce que demandent les scientifiques n’est pas qu’on « casse l’économie ». Ce qu’on demande c’est qu’on prenne contrôle de l’épidémie parce que cette épidémie quand on la laisse courir, elle déstabilise l’ensemble. Elle déstabilise les systèmes de santé mais elle déstabilise tout le reste et donc si on ne prend pas le contrôle aujourd’hui, c’est tout le système qui deviendra très fragile », conclut-il.

Notre sélection vidéo