Abonnez-vous à -50%

Restructuration chez Lunch Garden: le nombre de menus réduit et les bars à pâtes et les woks supprimés

Restructuration chez Lunch Garden: le nombre de menus réduit et les bars à pâtes et les woks supprimés
Photonews

Lunch Garden a annoncé début octobre son intention de réduire une partie de ses effectifs, avec la suppression de 138 postes au maximum sur environ 1.100 travailleurs en 2019. Un plan qui sera mis en place l’année prochaine.

Il pourrait toutefois être anticipé avec la fermeture forcée du secteur de l’horeca pour lutter contre la 2e vague de l’épidémie de coronavirus, pense Stéphane Piron, secrétaire fédéral du Setca.

Lors de la réunion de ce vendredi, les syndicats ont reçu beaucoup de réponses à leurs questions, notamment sur les mouvements financiers au sein de l’entreprise grâce à la présence du réviseur d’entreprise, explique, de son côté, Sandra Antenucci, secrétaire permanente CSC Alimentation et Services. Il y a également été question de la stratégie et de la structure future de l’enseigne, notamment en termes de personnel.

Selon la syndicaliste, les syndicats ont reçu certaines garanties sur le court terme, notamment pour la réouverture des restaurants. En juin dernier, les actionnaires avaient alors débloqué des fonds pour permettre leur relance.

Son collègue socialiste n’imagine pas une autre situation dans quelques semaines. Il ne se montre toutefois pas aussi affirmatif. «’Les actionnaires ont confiance dans le plan à suivre et il n’y a pas de raison qu’ils ne le fassent pas’, voilà le message que nous a donné la direction. Je n’ai pas perçu ce message comme une garantie formelle », confie ainsi Stéphane Piron.

Quant aux garanties sur le long terme, il n’y en a aucune pour le moment, constatent les deux représentants des travailleurs.

Un nouveau conseil d’entreprise extraordinaire est prévu mercredi, avant que les syndicats ne s’adressent à leurs bases respectives jeudi.

Notre sélection vidéo