Abonnez-vous à -50%

Le Gouvernement wallon se prépare à faire de grosses annonces: le couvre-feu serait étendu de 22h à 6h du matin!

Aujourd’hui, toutes les provinces, à l’exception du Limbourg, sont en phase d’alerte 4. Mais de nombreux experts et acteurs du monde médical l’affirment : le nouveau tour de vis décidé par le Comité de concertation ce jeudi soir est insuffisant.

Plusieurs réunions ont eu lieu entre francophones ce vendredi, à l’initiative du ministre-président wallon Elio Di Dupo (PS), du ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet(MR) et avec le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

L’objectif des discussions est d’analyser la situation et de voir s’il y a lieu d’aller plus loin que les mesures décidées ce vendredi matin. Avec comme objectif sous-jacent d’agir de manière concertée entre francophones.

Une réunion vient de s’achever entre Elio Di Rupo, Pierre-Yves Jeholet et les gouverneurs wallons. L’un d’eux nous avait confié ce jeudi qu’il était important « d’envisager des mesures fortes sur un territoire supérieur à l’échelon provincial ».

Du côté bruxellois, Rudi Vervoort devrait organiser une réunion similaire avec les bourgmestres ce samedi.

Couvre-feu étendu

Différentes pistes étaient sur la table du gouvernement wallon : selon nos informations, le couvre-feu serait étendu de 22h à 6h du matin.

Dans les maisons de repos, il y aurait un aménagement des plages horaire où les visites sont autorisées et la mise en place de réservation obligatoires.

A bonne source, on apprendrait que le présentiel deviendrait l’exception dans l’enseignement supérieur. Des mesures concernant la limitation des déplacements non-essentiels devraient également être annoncées.

Enfin, de nouvelles règles concernant les courses seraient également imposées.

Les mesures refusées par la Flandre

Reste que selon une source interne à l’exécutif, celui-ci s’apprête à taper fort et à mettre en place des mesures refusées par la Flandre au Comité de concertation. « Les mesures décidées ce jeudi soir sont nettement insuffisantes », nous confie un membre du gouvernement wallon.

Rappelons que ce jeudi soir, nos confrères du Nieuwsblad citaient une source du Gouvernement flamand qui affirmait que les Francophones demandaient l’interdiction de tous les déplacements non-essentiels.

Notre sélection vidéo