Abonnez-vous à -50%

Michel De Maegd revient sur son année folle au Parlement: «Mon métier de journaliste, je le referais demain!»

Michel De Maegd revient sur son année folle au Parlement: «Mon métier de journaliste, je le referais demain!»

D’emblée, on demande à Michel De Maegd quel regard il porte sur ce monde, politique, qu’il a intégré, il y a 16 mois. Il répond, sincèrement : « Je suis souvent effaré de voir la débauche d’énergie dans ce milieu pour l’efficience, l’efficacité énergétique si je puis dire. (sourire) Le ratio est relativement faible : on instaure des commissions dans tous les sens, ce sont des longues journées d’auditions, parfois pour des textes qui ne passent pas. Le débat politique est pollué par les combats politiques et toutes les prises de position purement politique. Mais c’est le jeu. »

Mais en tant que journaliste vous le saviez non, que ça se passait comme ça ?

Oui mais savoir les choses et les vivre, c’est très différent. Vivre l’obstruction que certains partis peuvent faire et le show permanent qui font que ça ralentit des décisions qui sont, à mon sens, des décisions de bon sens. On pourrait accélérer le rythme mais tout prend un temps dingue à cause de ça !

► L’ancien présentateur du JT nous parle de son mandat, chamboulé par la Covid.

► Il dit rester un journaliste : « Mon métier, je pourrais le refaire demain ! »

Retrouvez son interview complète ici.

Notre sélection vidéo