Abonnez-vous à -50%

À Charleroi, le studio Maratus lancera bientôt «Arisen», son premier jeu vidéo

À Charleroi, le studio Maratus lancera bientôt «Arisen», son premier jeu vidéo
Maratus

Soutenu par Sambrinvest, hébergé chez Co.station depuis le 1er septembre et épaulé par Wallimage, Maratus a décidé de se tourner vers la communauté des gamers pour financer les derniers développements de leur jeu. Et ils ont été bien inspirés si l’on en juge les fonds levés.

L’aventure se poursuit donc pour la jeune équipe de Maratus – du nom d’une petite araignée bondissante. Âgés de 26 à 30 ans, disséminés entre la région du Centre, la Thudinie, Charleroi et le Brabant wallon, les piliers du studio carolo vont pouvoir peaufiner leur jeu, y ajouter du contenu, multiplier les décors. Sylvain, le fondateur du studio, est game designer. C’est lui qui définit les règles du jeu ; Anaïs, la scénariste, tisse la trame de l’histoire et écrit les personnages ; Elen signe les visuels et Wendy est code développeur. On y ajoutera encore une poignée de freelance et de stagiaires. Voilà pour la distribution…

Les premiers traits d’« Arisen » ont été esquissés en février 2019. Au fil des mois, le jeu a bien sûr pris de la consistance. En deux mots, vous entamez la partie dans la peau d’un personnage qui vient d’être capturé pour être réduit en esclave sur l’île de Maccialatt. La suite vous appartient…

>> Inscrit dans un univers de dark fantaisy, le jeu devrait sortir dans le courant de l’année prochaine sur PC

>> Si le succès est au rendez-vous, Arisen sera décliné en d’autres formats  !

>> Les concepteurs sont pionniers en la matière à Charleroi

Notre sélection vidéo