Abonnez-vous à -50%

La bourgmestre de Montigny-le-Tilleul touchée par le coronavirus pousse un coup de gueule: «Respecter ces mesures, c’est respecter les autres»

Marie-Hélène Knoops pointe du doigt les comportements inconscients, «
qui contribuent à la propagation du virus.
»
Marie-Hélène Knoops pointe du doigt les comportements inconscients, « qui contribuent à la propagation du virus. » - Christophe Hennuy

Il y a quinze jours, la bourgmestre montagnarde Marie-Hélène Knoops a été infectée par le Covid-19. « J’ai d’abord perdu le goût et l’odorat. À cet instant, je me suis directement mise en quarantaine. Le lendemain, j’ai été extrêmement mal, tous les symptômes sont apparus au même moment : courbatures, fatigue extrême, maux de tête, nausées, diarrhée,. Ce n’était vraiment pas une partie de plaisir, on a vraiment l’impression que quelqu’un a éteint votre interrupteur et que vous n’êtes plus bon à rien », témoigne la bourgmestre.

Heureusement, elle a pu venir à bout des symptômes au bout de six jours. « J’ai eu la chance de le vivre difficilement pendant six jours et d’avoir ensuite pu récupérer très vite, ce n’est pas le cas de tout le monde », ajoute-t-elle.

La Bourgmestre donne de ses nouvelles  : « Je n’ai toujours pas retrouvé le goût et l’odorat… »

► Si elle témoigne aujourd’hui, c’est pour pousser un véritable « coup de gueule » à l’égard de ceux qui ne respectent aucun geste barrière et ne prennent aucune précaution !

Notre sélection vidéo