Abonnez-vous à -50%

La colère de Raoul Hedebouw, député et conseiller communal à Liège, qui dénonce la gestion politique de la crise sanitaire: «Un échec flagrant!»

Raoul Hedebouw fustige « la faillite des partis traditionnels dans la gestion de cette crise ».
Raoul Hedebouw fustige « la faillite des partis traditionnels dans la gestion de cette crise ». - Belga

La Belgique et la Wallonie sont frontalement touchées par la deuxième vague. Quelle est votre analyse de la situation ?

C’est un échec flagrant des non-mesures politiques qui ont été prises durant l’été. On se demande ce que les partis politiques ont fait, à part négocier un nouveau gouvernement. On n’a pris aucune mesure en espérant que le virus allait s’amenuiser de lui-même. Le testing n’est pas au point alors qu’on aurait dû arriver à une capacité de 90.000 tests par jour. Pour le tracing, on a embauché des intérimaires dans des call-centers mais on n’a pas du tout eu une approche locale, proche des gens. Ce qu’on fait dans nos maisons médicales de Médecine pour le peuple. On n’a tiré aucune leçon et l’on se retrouve exactement dans la même situation que durant la première vague !

Vous êtes élu à Liège, ville la plus touchée. Estimez-vous qu’il y a eu des erreurs commises à l’échelon communal ?

C’est clair ! (…)

► Raoul Hedebouw s’indigne que certains travailleurs doivent choisir entre la quarantaine et des revenus complets.

► Il n’est pas d’accord avec les mesures prises au niveau de la Wallonie : « C’est n’importe quoi ! »

Retrouvez son interview complète.

Notre sélection vidéo