Abonnez-vous à -50%

Virginie doit vivre avec 27€ de chiffre d’affaires pour trois jours de travail: elle se bat pour que «La Fanfreluche», son magasin de Luttre, survive

Virginie doit vivre avec 27€ de chiffre d’affaires pour trois jours de travail: elle se bat pour que «La Fanfreluche», son magasin de Luttre, survive
Pauline Schumacker

Cette dernière semaine a été très éprouvante pour l’exploitante de « La Fanfreluche », une boutique de cadeaux à Luttre. Virginie Delory exploite la Fanfreluche depuis mai 2013. « Je n’ai jamais connu cela. Mardi, je n’ai rien vendu du tout. Zéro euro pour 8 heures de présence dans le magasin ! Mercredi, mon chiffre d’affaires a plafonné à 10 euros. Et j’ai enregistré 17 euros le jeudi, soit le prix d’une paire de boucles d’oreille. Impossible de payer le loyer et les charges avec cela ! »

► Pour Virginie, cette dernière semaine est révélatrice de l’anxiété de la population.

► La jeune femme redoute une mesure comme pour l’Horeca : « Je sens peser une épée de Damoclès au-dessus de ma tête. »

Elle aurait souhaité que la commune fasse un geste pour ses commerçants  : « On aurait aimé bénéficier d’un petit coup de pouce. »

Notre sélection vidéo