Abonnez-vous à -50%

Affaire Chovanec: la policière qui a effectué un salut nazi s’exprime pour la première fois et justifie son geste

Affaire Chovanec: la policière qui a effectué un salut nazi s’exprime pour la première fois et justifie son geste
DR

Le 24 février 2018, une intervention musclée conduisait à la mort de Josef Chovanec dans une cellule de l’aéroport de Charleroi. Une caméra de surveillance montrait alors une des policières présentes sur place en train d’effectuer ce qui semble être un salut nazi.

Dans un entretien livré à plusieurs médias flamands ainsi qu’à la DH, la jeune femme, désormais âgée de 25 ans, a tenu à expliquer le contexte particulier de cette arrestation : « L’intervention n’est pas difficile, elle est très difficile à cause de la force et de l’agitation de l’intéressé, de notre manque d’expérience, des conditions de la cellule qui est très petite. Il avait beaucoup de force, plus que nous tous réunis. »

Le fameux salut nazi expliqué

La policière, a aussi expliqué son geste pour la première fois : « Ce n’était pas du tout un salut nazi, mais un mime, car il se comportait et s’exprimait de manière très forte et rude en slovaque, mais comme en allemand. Une collègue à l’extérieur de la cellule m’a demandé ce qu’il disait et ce qu’il faisait. Je me suis immédiatement rendu compte que je ne devais pas faire cela. Je me suis excusée. On le voit sur les images. »

L’enquête est toujours en cours et une reconstitution devrait bientôt avoir lieu, ce que la jeune femme ne craint pas.

Notre sélection vidéo