Abonnez-vous à -50%

Jean-Luc Brull, signaleur disonais pendant près de 50 ans, s’en est allé ce dimanche à l’âge de 63 ans

Le Disonais Jean-Luc Brull laissera un grand vide dans le milieu du cyclisme.
Le Disonais Jean-Luc Brull laissera un grand vide dans le milieu du cyclisme. - Arch SP

Jean-Luc « Mayeur » Brull a donné sa vie au cyclisme liégeois. Pas comme coureur, il avouait lui-même dans nos colonnes voici quelques années qu’il n’avait jamais eu le niveau pour, mais comme signaleur, un rôle tout aussi important. C’est en effet lui qui veillait à la sécurité des coureurs en empêchant les automobilistes de passer sur le parcours, notamment.

Toujours de bonne humeur

Malheureusement, le Disonais, reconnaissable parmi 1.000 grâce à sa grosse moustache, son ventre bedonnant, son gilet sans manches floqué aux couleurs de la fédération et son panneau sens interdit, n’ira plus jamais au bord de la route. À 63 ans, après 47 ans comme signaleur et près de 4.500 courses couvertes, Jean-Luc Brull s’en est allé. « Il va laisser un grand vide, c’est certain », lance le Theutois Thierry Maréchal, président de la Fédération Cycliste Wallonie-Bruxelles (FCWB).

- «Il faisait partie du folklore»

- L’hommage de Kevin Van Melsen

- On l’appelait Mayeur

Notre sélection vidéo