Abonnez-vous à -50%

Le coup de gueule d’Emmanuel André: «Pourquoi faut-il attendre que les hôpitaux soient saturés pour poser les gestes solidaires nécessaires?»

Le coup de gueule d’Emmanuel André: «Pourquoi faut-il attendre que les hôpitaux soient saturés pour poser les gestes solidaires nécessaires?»

Les dernières mesures en Wallonie et à Bruxelles ont-elles été prises trop tard ? Se dirige-t-on inévitablement vers un nouveau confinement ? Des questions qui se posent alors que les chiffres des contaminations et des hospitalisations pour cause de Covid-19 continuent de grimper dangereusement.

Emmanuel André était, lui, partisan depuis déjà de nombreux jours d’un nouveau confinement. Et ce qu’il a vu ce lundi matin ne l’a pas rassuré…

« Il y a des bouchons de voitures et des bus remplis ce matin à Bruxelles », a-t-il ainsi écrit sur Twitter en début de journée, alors que le télétravail est pourtant redevenu la norme en Wallonie et à Bruxelles.

Doit-on encore serrer la vis pour éviter que le virus continue de se propager comme pour l’instant ? L’ancien porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus semble le penser. « Les pays qui ont pu contrôler la circulation du virus sont ceux qui jusqu’à présent ont le moins souffert d’un point de vue économique. Se donner l’ambition de réduire au maximum la circulation du virus, c’est assurer la survie de notre économie. Et sauver des vies », a ainsi écrit le virologue de la KU Leuven, accompagné d’un graphique du Financial Times.

Dans son dernier tweet, Emmanuel André s’est montré plutôt résigné : « Pourquoi faut-il attendre que les hôpitaux soient saturés pour poser les gestes solidaires nécessaires ? À quel stade agirons-nous la prochaine fois ? Quelle crédibilité offrirons-nous à ceux qui demanderont de renforcer les digues plutôt que d’attendre qu’elles se brisent ? »

Ce lundi, 4.827 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19 (+93%), dont 757 en soins intensifs (+84%). Le nombre de patients admis aux soins intensifs, qui double aussi tous les huit jours, devrait atteindre le millier d’ici quatre jours, et 2.000 dans les 15 jours si l’évolution des chiffres ne se modifie pas.

Notre sélection vidéo