Abonnez-vous à -50%

Jean-Luc Crucke: en matière budgétaire, la Wallonie «n’a pas le droit à l’erreur, 2021 sera sans doute pire que 2020»

Jean-Luc Crucke: en matière budgétaire, la Wallonie «n’a pas le droit à l’erreur, 2021 sera sans doute pire que 2020»
Photonews

« Nous savons que ce qui viendra après n’est guère réjouissant et 2021 sera sans doute pire que 2020 », a-t-il pointé en estimant notamment que le gouvernement s’est montré trop optimiste en ce qui concerne les recettes attendues tandis qu’il a sous-estimé les dépenses.

« Vous devez accepter le rôle de l’opposition. C’est le clou qui dépasse qui appelle le marteau. Si aucun clou ne dépassait de votre budget, nous ne serions pas obligés de jouer au marteau », a poursuivi André Antoine.

« Mon propos ne se veut pas critique mais réaliste. Votre rôle, c’est d’être l’artisan du budget et nous, opposition, nous en sommes les comptables. Je dois bien dire que vu les montants engagés dans votre exercice 2021, je ne suis pas rassuré », a-t-il encore ajouté.

La semaine passée, au terme d’un conclave budgétaire inexorablement placé sous le signe de la crise sanitaire, le gouvernement wallon a accouché d’un triple budget, comprenant un budget ordinaire, une enveloppe covid et une autre, d’un montant de 1,684 milliard d’euros, consacrée à la relance. Cet artifice avait déjà été utilisé lors de l’ajustement de juillet.

Notre sélection vidéo