Abonnez-vous à -50%

17 syndicalistes FGTB, dont le président Thierry Bodson, risquent la prison pour avoir bloqué l’E40 à Cheratte: «Le droit de grève n’est pas illimité»

Les 17 prévenus ont tous demandé l’acquittement.
Les 17 prévenus ont tous demandé l’acquittement. - Laura Hollange

Le 19 octobre 2015, peu après 5 h du matin, près de 50 manifestants paralysaient l’autoroute E40, à hauteur du viaduc de Cheratte, semant le chaos et créant 400 km de bouchons. La circulation était coupée dans les deux sens alors que les automobilistes, médusés, assistaient aux incendies de palettes et de pneus allumés sur le tarmac. Un expert avait même décrété que les différents incendies allumés sur le pont de Cheratte menaçaient la stabilité de l’ouvrage d’art.

►► Ils risquent des peines de prison : ce qu’on leur reproche

►► Voici la version des syndicalistes et la réaction de Thierry Bodson

Notre sélection vidéo