Abonnez-vous pour 1€

«Dites à mes enfants que je les aime»: les derniers mots d’une des victimes de l’attaque de Nice, juste avant de mourir

«Dites à mes enfants que je les aime»: les derniers mots d’une des victimes de l’attaque de Nice, juste avant de mourir
AFP

Trois personnes sont mortes jeudi à la suite d’une attaque au couteau perpétrée dans le centre de Nice, dans le quartier Notre-Dame. L’agresseur a été neutralisé par balle et médicalisé sur place (suivez notre direct en cliquant sur le lien ci-dessous).

L’attaque a eu lieu au sein même de la cathédrale Notre-Dame vers 9H. Deux personnes sont décédées sur place, une troisième grièvement blessée a réussi à s’enfuir et s’abriter dans un commerce du quartier, mais elle est également décédée.

Selon les informations de BFM TV, une des victimes est une dame d’une quarantaine d’années, qui a été égorgée par l’assaillant : « Le terroriste a essayé de la décapiter mais n’y est pas parvenu », raconte un correspondant de BFM. « Les secours sont venus auprès de cette dame qui était encore vivante et qui a réussi à parler aux secours. Elle leur a dit précisément « Dites à mes enfants que je les aime » juste avant de décéder ».

Le parquet national antiterroriste a annoncé s’être saisi de l’affaire et avoir ouvert une enquête pour « assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». L’enquête a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire et à la direction générale de la sécurité intérieure.

Notre sélection vidéo