Abonnez-vous pour 1€

Covid-19: «Des chiffres de l’ordre de 18.000 nouveaux cas par jour» si l’on testait toujours les patients asymptomatiques, annonce Yves Van Laethem

Covid-19: «Des chiffres de l’ordre de 18.000 nouveaux cas par jour» si l’on testait toujours les patients asymptomatiques, annonce Yves Van Laethem
Isopix

« Les indicateurs restent tous au rouge. Nous avons dépassé pour la première semaine le nombre de 100.000 nouvelles infections. Les admissions à l’hôpital restent importantes avec un doublement tous les 8 à 9 jours et nous avons actuellement un doublement de la mortalité tous les 6 jours », a déclaré d’emblée Yves Van Laethem, pointant le fait que « rien ne change de manière favorable actuellement ».

En ce qui concerne les nouvelles infections, « l’augmentation qui n’est que de 38 % pourrait paraître être un point positif. Cependant (…), nous avons changé récemment de politique de testing dans notre pays, le 21 octobre. On ne teste plus que les gens qui sont symptomatiques et dans ce contexte il est clair qu’un certain nombre de patients précédemment détectés ne le sont plus », pointe le porte-parole interfédéral.

Pour essayer de rétablir une certaine réalité, Sciensano, en association avec l’Université de Hasselt, a fait des projections sur le nombre de cas positifs qui auraient été détectés à politique inchangée. « Ceci revient alors à des données de l’ordre de quelque 18.000 nouvelles infections par jour, soit une augmentation de 66 %, ce qui est proche des chiffres que l’on connaissait au préalable », relève Yves Van Laethem.

Toujours entre le 20 et le 26 octobre, 65.000 tests ont été pratiqués en moyenne par jour. « On atteint une positivité de 25pc (un test sur 4) au total à l’échelle du pays : 1 sur 3 dans les provinces wallonnes (43 pc pour Liège) », note encore le porte-parole.

Globalement, une augmentation continue à se marquer dans la population active. Le plus grand nombre d’infections sont dénombrées pour le bloc d’âge regroupant les personnes âgées de 20 à 60 ans et la moitié des contaminations se présentent chez des gens qui ont plus de 41 ans, ressort-il encore des statistiques. De plus en plus de gens de plus de 70 ans sont positifs, avec des chiffres qui doublent d’une semaine à l’autre. Quant aux contaminations chez les moins de 20 ans, elles sont en stabilisation.

Les plus fortes hausses en pourcentage sont toujours constatées en Flandres occidentale et orientale. En nombre absolu, ce sont toujours les provinces de Hainaut, de Liège et la Région de Bruxelles-Capitale qui sont les plus touchées.

Concernant les admissions à l’hôpital, elles atteignent une moyenne quotidienne de 618 entre le 23 et le 30 octobre, soit une hausse de 77 %. Actuellement, 6.187 personnes sont hospitalisées pour cause de covid-19 (+4 %), dont 1.057 en soins intensifs (+9 %) avec 55 % d’entre eux sous ventilation artificielle.

« Si ces tendances se poursuivent, s’il n’y a pas de modifications induites par nos changements de comportements liés aux nouvelles mesures, nous arriverions au cap de 2.000 patients dans les 7 jours », estime Yves Van Laethem.

Au niveau des décès, en moyenne 79 personnes ont succombé par jour au coronavirus en Belgique (+43,9 %), portant désormais à 11.308 le nombre de morts attribuées au Sars-CoV-2 depuis le début de la pandémie.

« La plupart des décès surviennent en Wallonie, ce qui est logique car la Wallonie a été touchée la première par cette deuxième vague mais les augmentations sont perceptibles dans toutes les provinces et régions », ajoute le porte-parole.

Au cours du point presse, la pression sur les maisons de repos (MR) et maisons de repos et de soins (MRS) a également été abordée. « On est passé pour la Flandre de 11 à 25 résidents positifs pour 1.000 résidents, de 34 à 67 en Wallonie, de 13 à 39 à Bruxelles. Dans toutes les régions, on a doublé ou triplé les chiffres en question », souligne encore M. Van Laethem, qui précise que le nombre de maisons de repos dans lesquelles il n’y a pas de cas covid diminue rapidement. « Heureusement, le nombre de maisons de repos dans lesquelles de grosses épidémies se produisent, avec plus de 10 cas, reste peu important. »

« Nous n’avions donc pas beaucoup de nouvelles favorables à vous apporter aujourd’hui. La situation reste toujours aussi alarmante. Nous sommes malgré tout à la veille d’une période de vacances (…), profitez en pour être prudents pour vous et pour les autres, a conclu le porte-parole.

Notre sélection vidéo