Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: contacts rapprochés, couvre-feu, déplacements, enseignement… Voici les 7 différences entre le confinement de mars et celui de novembre

Coronavirus: contacts rapprochés, couvre-feu, déplacements, enseignement… Voici les 7 différences entre le confinement de mars et celui de novembre

1. Une personne à la maison

En mars dernier, le nombre de personnes autorisées à rentrer chez vous était de 0. Aujourd’hui, nous avons le droit d’avoir un contact rapproché. Pour les personnes seules, ce nombre passe à 2 mais ces personnes ne sont toutefois pas autorisées à se croiser.

Les amoureux sont aussi autorisés à passer du temps ensemble et de passer d’un domicile à l’autre, ce qui n’était pas le cas lors du précédent confinement.

Il est par contre possible de retrouver quatre personnes à l’extérieur dans le respect des règles de distanciation sociale.

2. Contacts à l’extérieur

En mars, tout rassemblement était interdit. Aujourd’hui, il est possible de retrouver trois personnes à l’extérieur dans le respect des règles de distanciation sociale, pour faire du sport ou une promenade par exemple.

3. Déplacements non-essentiels

Lors du premier confinement, tout déplacement non-essentiel était interdit. Les déplacements en transports en commun étaient également proscrits à moins d’avoir une justification avec soi.

Aujourd’hui, nous sommes libres de nous rendre où nous voulons en Belgique, en respectant le couvre-feu.

4. Voyages à l’étranger

Contrairement à mars, les voyages à l’étranger, même s’ils sont très fortement déconseillés, sont toujours autorisés. Les frontières restent ouvertes.

5. Télétravail

Depuis vendredi, le télétravail est redevenu obligatoire. Lors du premier confinement, si la distanciation sociale n’était pas possible en entreprise, celle-ci devait tout simplement fermer. Aujourd’hui, les secteurs concernés bénéficieront d’une dérogation et le port du masque y sera obligatoire.

Pour rappel, les commerces non-essentiels doivent quant à eux fermer leurs portes, avec toutefois quelques exceptions, pour les magasins de bricolage ou les pépinières par exemple. Néanmoins, ceux-ci pourront continuer à vendre via un système à distance (click and collect).

6. Couvre-feu

Une nouveauté est apparue depuis peu en Belgique et un peu partout en Europe. Il s’agit du couvre-feu. En mars, puisque le confinement était « total », ce dernier n’était pas nécessaire.

En Wallonie et à Bruxelles, le couvre-feu est d’application à partir de 22h jusqu’à 6h du matin. En Flandre, de minuit à 5h.

7. Enseignement

Si les vacances de Toussaint ont été allongées pour le fondamental, les écoles ne sont cette fois-ci pas fermées.

Le 16 novembre, il y aura une première rentrée pour les classes jusqu’à la deuxième secondaire incluse. Pour les années supérieures, elles ne seront présentes sur leurs bancs qu’à concurrence de 50 % du temps au maximum, le reste devant être assurés par des cours à distance au moins jusqu’à la mi-décembre.

Dans le supérieur, les cours à distance seront d’application au moins jusqu’à l’année prochaine sauf pour les premières années de bachelier.

Notre sélection vidéo