Abonnez-vous pour 1€

Une étude conclut qu’une mutation du coronavirus l’a rendu plus contagieux: «Chaque infection est une chance de développer une mutation dangereuse»

Une étude conclut qu’une mutation du coronavirus l’a rendu plus contagieux: «Chaque infection est une chance de développer une mutation dangereuse»
Ph. Unsplash

Depuis son apparition, le coronavirus a accumulé plusieurs mutations génétiques et l’une d’entre elles, appelée D614G, pourrait bien l’avoir rendu plus contagieux, estime une étude. Celle-ci a été menée par des chercheurs de l’université du Texas, qui a étudié plus de 5.000 patients atteints par le Covid-19.

L’analyse des chercheurs a révélé que pendant la première vague de la pandémie, 71 % des patients contaminés au Covid-19 présentaient la mutation D614G. Mais depuis le rebond, qui a eu lieu après l’été, cette mutation est présente dans 99,9 % des cas, selon ces scientifiques.

Le Dr Finkelstein a expliqué : « Le virus continue de muter tout en se répandant dans le monde. Il est important de continuer le travail de surveillance en temps réel que nous effectuons, par exemple avec cette étude. Cela nous permettra de nous assurer que les vaccins et les traitements médicaux ont toujours une longueur d’avance à travers le monde. »

Au total, les chercheurs ont déjà identifié 285 mutations, même si la plupart n’ont aucune incidence sur la gravité de la maladie. Mais les auteurs de l’étude le rappelle : « Chaque nouvelle infection est un « lancer de dés » et une chance supplémentaire de développer des mutations plus dangereuses. »

Notre sélection vidéo