Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: la tendance positive se confirme, les contaminations ralentissent mais record d’hospitalisations ce mardi (vidéo)

Coronavirus: la tendance positive se confirme, les contaminations ralentissent mais record d’hospitalisations ce mardi (vidéo)
Belga

La tendance positive dans la lutte contre le coronavirus semble se confirmer puisque le taux d’infections se stabilise et que les hospitalisations augmentent moins rapidement, a déclaré d’emblée mercredi Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, lors d’un point presse du Centre de crise.

« Cependant, ce ralentissement ne suffira pas (…). On ne peut pas s’en contenter. Nous devons continuer (nos efforts) de manière à obtenir une diminution drastique, et le plus rapidement possible, du nombre de cas », a insisté Yves Van Laethem.

« Ces chiffres nous montrent par contre très clairement que les mesures qui ont été mises en place il y a quelques semaines fonctionnent. Donc on espère une nouvelle amélioration grâce aux mesures qui viennent » d’entrer en vigueur, a relevé le porte-parole. En poursuivant sur cette lancée, la capacité d’accueil maximale des hôpitaux belges ne devrait pas être atteinte dans les semaines à venir, a-t-il encouragé.

Pour la première fois depuis le 5 septembre, les nouvelles contaminations par le coronavirus étaient en léger recul la semaine dernière par rapport à la précédente, même si leur nombre reste encore très important. Entre le 25 et le 31 octobre, une moyenne de 14.235 cas a été recensée chaque jour, soit un recul de 4 % par rapport aux 14.569 infections quotidiennes comptabilisées durant la semaine précédente. S’il s’agit d’un bon présage, la pression sur les hôpitaux reste toutefois très forte.

Le recul des nouvelles contaminations « s’explique en partie par le changement de stratégie de testing », puisque seules les personnes symptomatiques sont désormais testées. Toutefois, outre cet élément, « il y a aussi une réelle diminution », a souligné M. Van Laethem.

Actuellement, quelque 40 % des personnes présentant des symptômes sont testées positives. Le mardi 27 octobre reste le jour où le plus grand nombre de nouvelles contaminations a été enregistré, soit 22.048 cas. « Pour les jours qui ont suivi, nous sommes restés sous la barre des 20.000 cas », précise Yves Van Laethem.

Des diminutions sont essentiellement constatées chez les moins de 50 ans. « Malheureusement, dans le groupe des personnes plus âgées, plus à risque, nous (…) constatons toujours une augmentation », pointe encore le porte-parole. « Ceci reflète en partie le fait que plus de cas sont diagnostiqués actuellement dans les maisons de repos et dans les maisons de repos et de soins. »

D’un point de vue géographique, un recul était déjà enregistré à Bruxelles et dans les Brabants flamand et wallon. « Actuellement, on constate une diminution des cas dans plusieurs autres provinces. Et pour la première fois, on assiste à une tendance à la baisse aussi pour Anvers, le Limbourg et la province de Liège. On a toujours des augmentations dans les autres provinces mais elles sont clairement inférieures à celles que nous avons connues. La hausse la plus importante est de 13 % en Flandre occidentale », a énuméré M. Van Laethem. « Nous ne sommes donc pas encore hors de danger mais heureusement ces chiffres, qui vont dans le bon sens, doivent nous conforter à continuer nos efforts. »

Du côté des hospitalisations, un record (877) a été noté mardi, soit 39 % de plus que le pic de la première vague. Toutefois, au cours de la semaine dernière, la moyenne journalière était de 692 admissions, soit +26 % sur base hebdomadaire. « Mais cette augmentation va en fléchissant et est plus prononcée dans les provinces où l’épidémie s’est propagée de manière plus tardive », avec une hausse de l’ordre de 40 % partout en Flandre, a signalé le porte-parole.

Actuellement, 7.485 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19 (+4 %), dont 1.351 en soins intensifs (+4 %, et 49 malades de plus que la veille) et 60 % ont besoin d’un ventilation artificielle. Le taux d’occupation des lits de soins intensifs augmente de 48 % sur base hebdomadaire, ce qui implique un doublement tous les 12 jours. « Nous prévoyons qu’on devrait atteindre les quelque 1.800 lits occupés en soins intensifs dans les deux semaines à venir. La situation reste plus problématique dans les provinces de Liège et de Hainaut. Et en Flandre-Orientale, des problèmes se posent aussi actuellement », souligne Yves Van Laethem.

La Belgique a recensé en moyenne 136 décès quotidiens dus au coronavirus sur la période étudiée (+75, avec un pic à 178 le vendredi 30 octobre), alors que ce chiffre était de 122 dans le bilan publié mardi matin. Au moins 12.126 personnes ont succombé au Sars-CoV-2 depuis le début de la pandémie.

Notre sélection vidéo