Abonnez-vous à -50%

Coronavirus: 127 cas positifs détectés à la centrale nucléaire de Tihange entre mars et octobre

Le plus grand nombre d’infections date d’octobre.
Le plus grand nombre d’infections date d’octobre. - Photonews

L’épidémie de coronavirus n’épargne malheureusement aucun secteur. La centrale nucléaire, véritable pôle économique du bassin hutois, en fait également les frais. « À Tihange, 127 personnes ont été testées positives, dont 82 collaborateurs et 45 sous-traitants », a déclaré la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) en réponse à la question du député hutois Samuel Cogolati (Écolo) concernant les cas positifs au coronavirus dans les centrales nucléaires.

Ces chiffres des contaminations s’étalent de mars à novembre. Selon la nouvelle ministre, « le plus grand nombre d’infections date d’octobre », à savoir au moment de la seconde vague de coronavirus.

Annelies Verlinden indique que « les mesures ont encore été renforcées et prévoient notamment le télétravail obligatoire pour les fonctions non critiques ».

Des exercices de sécurité concluants

Notons que la centrale de Tihange n’est pas la seule impactée par la covid-19.

« À Doel, 120 personnes ont été diagnostiquées positives de mars à début novembre, dont 44 collaborateurs de l'exploitant et 76 sous-traitants », a déclaré la ministre, qui ajoute « à Doel comme à Tihange, le personnel peut se faire tester selon les procédures propres à chaque site : il s'agit de tests PCR, salivaires et sérologiques. Le régime de quarantaine est organisé d'après les directives de Sciensano. Des quarantaines préventives sont imposées pour préserver les fonctions critiques ».

Aucun retard n’est cependant constaté concernant les travaux des réacteurs. De même, deux exercices de « gestion d’un incident nucléaire dans le contexte sanitaire actuel » ont eu lieu en septembre et octobre, avec des résultats concluants.

Notre sélection vidéo