Abonnez-vous pour 1€

Le chef du service des soins intensifs de l’hôpital de Gand s’inquiète du retour des enfants à l’école: «Je ne rouvrirais pas tout de suite…»

Le chef du service des soins intensifs de l’hôpital de Gand s’inquiète du retour des enfants à l’école: «Je ne rouvrirais pas tout de suite…»
Belga/VRT

Lundi, les élèves du fondamental et du secondaire feront leur retour à l’école après des vacances de Toussaint prolongées. Une rentrée qui se fera en « code rouge », avec des mesures strictes, comme le port du masque obligatoire pour le personnel et les enfants de plus de 12 ans, ainsi que l’aération des locaux et l’importance de favoriser le sport en plein air (pour le maternel et le primaire) pour limiter les risques.

Pour Dominique Benoit, le chef du service des soins intensifs de l’hôpital universitaire de Gand, ce retour des enfants à l’école intervient trop tôt. « Je suis inquiet. Si cela ne dépendait que de moi, je ne rouvrirais pas tout de suite », a-t-il expliqué dans l’émission de la VRT Terzake, ce jeudi soir.

Pour le biostatisticien Geert Molenberghs, il s’agit d’un « risque calculé ». « Avec les mesures qui ont été prises et les protocoles très stricts, les écoles sont devenues des environnements bien organisés. Je ne dis pas que nous ne verrons aucun effet après cette réouverture des établissements scolaires, mais cela devrait être gérable. Dans tous les cas, nous devrons surveiller tout ça de très près. »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo