Abonnez-vous pour 1€

Un nouvel objectif fixé par la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden: dès 2021, la police devra contrôler chaque année un conducteur sur trois!

Un nouvel objectif fixé par la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden: dès 2021, la police devra contrôler chaque année un conducteur sur trois!
Belga/C.L.

En plus des caméras ANPR qui lisent nos plaques de voiture et détectent le moindre manquement, en plus des radars NK7, radars-tronçons et autre Lidar, la nouvelle ministre demande à la police d’être plus présente sur nos routes pour nous contrôler. Parvenir, comme elle l’espère, à contrôler 1 conducteur sur 3 par an, ce serait un fameux changement puisque la dernière étude de Vias sur le sujet (2018) indique qu’à peine 1 conducteur sur 5 est contrôlé chaque année. « On est à 19 % alors que la moyenne européenne est de 28 % », précise Benoît Godart, porte-parole de Vias.

Contrôler pour contrôler ? Non ! La ministre Verlinden vise, de cette manière, à diminuer le nombre de blessés et de tués sur les routes. « En 2019, 4 millions d’excès de vitesse ont été enregistrés et la police a effectué 1,6 million de contrôles d’alcool et 600.000 contrôles de drogue, dont respectivement 2,48 % et 0,86 % étaient positifs.

Pas moins de 37.821 accidents avec dommages corporels ont été enregistrés, avec 631 morts et 3.625 blessés graves. Nous sommes loin d’atteindre l’objectif européen qui vise à réduire de moitié le nombre de tués sur les routes d’ici 2030. Dès lors, la police ciblera en priorité les infractions routières qui sont à l’origine des accidents mortels ou graves : excès de vitesse, conduite sous influence de drogue et de stupéfiant, utilisation du GSM au volant, non-port de la ceinture de sécurité, mauvaise utilisation des sièges pour enfants,…

Police de la route : renfort

La ministre y mettra les moyens. «La police fédérale de la route sera mobilisée pour contribuer en priorité à ces objectifs. C’est pourquoi elle sera renforcée en personnel». Voilà qui fera plaisir à certaines unités de la route, complètement à sec. Celle du Hainaut notamment.

Notre sélection vidéo