Abonnez-vous pour 1€

Une psychiatre au CHR de Huy, témoigne: «Les soignants n’ont pas encore eu l’occasion de se remettre de la 1er vague, ils puisent dans leurs limites»

Une psychiatre au CHR de Huy, témoigne: «Les soignants n’ont pas encore eu l’occasion de se remettre de la 1er vague, ils puisent dans leurs limites»

Docteur Catherine Kestens, vous êtes présente pour le personnel depuis l’apparition du virus via une cellule de soutien. Quel est l’objectif visé ?

Lors de la première vague, nous avons mis en place cette cellule de soutien. Il s’agit d’une écoute pour le personnel de l’hôpital. On l’a remise en place également pour cette deuxième vague. Concrètement, nous parcourons les différents services et nous proposons notre aide dans le cas où le personnel souhaiterait partager son ressenti ou ses émotions dans ce contexte difficile.

► « Le personnel soignant n’a pas encore eu l’occasion de se remettre de la première vague… ils puisent dans leurs limites »

► Burn-out, dépression, élan solidaire… découvrez l’intégralité de cette interview exclusive !

Notre sélection vidéo