Serge Jonckers (Bel RTL): «J’ai toujours dit non à la RTBF»

Serge Jonckers nous a reçus dans les locaux de Bel RTL.
Serge Jonckers nous a reçus dans les locaux de Bel RTL.

Tous les samedis sur Bel RTL, il squatte l’antenne pour ses « Incontournables », entre 18h30 et 20h. L’occasion pour lui d’évoquer, avec passion, les plus grands artistes de la chanson. Mais si c’était lui, au final, l’incontournble ? Avec ses 40 ans d’antenne au compteur, Serge Jonckers a tout vécu sur les ondes. Dans un podcast de 40 minutes, il nous raconte son parcours, sa passion pour le micron, ses anecdotes et ses plus belles rencontres... Extraits choisis.

Serge, cela vous embête que l’on vous qualifie de « dinosaure » ?

Non, c’est un gimmick que j’assume à partir du moment où je compte plus de 40 ans de radio. Certains disent « Maître » également parce que cela fait penser au vieux professeur qui raconte des histoires. Oui, c’est un peu mon style. C’est plus une boutade qu’autre chose. Je le prends comme une sorte de reconnaissance.

40 ans d’antenne au total, dont 30 rien que sur Bel RTL !

C’est l’histoire d’une vie ! Je n’oublie pas non plus mon premier métier, j’ai enseigné pendant 8 ans. Et puis, tout a débuté avec les radios libres (FM 56 à Liège et Radio Métropole à Charleroi). C’était épique car tout était illégal. C’était un autre monde. Et il faut se rappeler que, dans les années 80, les radios libres étaient bien plus écoutées que les stations du service public ! Fin des années 80 est arrivée l’idée de créer une version belge de RTL France. C’est devenu Bel RTL. Qui est née le 2 septembre 1991. J’y suis toujours !

Durant toutes ces années, vous n’avez jamais été dragué par la concurrence et par la RTBF ?

Si, le service public a souvent voulu m’attirer, j’ai eu des réunions informelles. C’est gratifiant. Mais je suis quelqu’un de fidèle et je me suis toujours bien épanoui dans cette maison RTL. Je ne me suis jamais vu leur dire « Merci et maintenant au revoir ». D’autres ont sauté le pas, dans un sens comme dans l’autre. C’est d’ailleurs plus accepté aujourd’hui qu’il y a 25 ans.

Comment avez-vous vu le paysage radio évoluer ?

Les radios dites « privées » ou de « service public » se sont rapprochées. Il y a 30 ans, quand vous zappiez sur votre auto-radio, 9 fois sur 10, vous saviez dire quelle station vous écoutiez. Aujourd’hui, on peut entendre un titre de Daniel Balavoine sur VivaCité, Nostalgie, Bel RTL, Classic 21 et même Contact. Les playlists se sont terriblement raccourcies. Avec une programmation qui « rassure ». C’est parfois un peu triste pour celui qui a envie de découvrir des choses. Ce que le streaming actuel permet.

Parlez-nous un peu de votre émission du samedi soir.

C’est la suite de « Club Musique », qui a existé pendant une quinzaine d’années. On reste dans la même galaxie. Mais on met le focus sur les artistes « incontournables », qui ont fait l’Histoire de la musique. Par exemple : Paul McCartney, les Rolling Stones… Ce sont aussi des artistes qui, à leur façon, sont devenus incontournables. Comme Julien Doré. Et enfin, on évoque les incontournables de ces artistes-là.

Vos albums incontournables depuis la naissance de Bel RTL ?

En chanson française, on ne peut pas passer à côté de « C’est déjà ça » d’Alain Souchon. Un très grand disque, avec « Full sentimental ». Dans un autre style, l’album d’Eddy de Pretto m’a également bluffé, c’est une grande claque ! « Smells like teen spirit », qui est même passé sur Bel RTL à l’époque, de Nirvana est un véritable incontournable. Amy Winehouse a également sorti le dernier grand album de soul/musique. Enfin, je citerai les Led Zeppelin (mon artiste préféré) du rap : les Beastie Boys, avec leur opus invraisemblable « Paul’s Boutique », un chef-d’œuvre à réécouter encore et encore !

Quels sont les animateurs, que vous avez vu « grandir », qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Je peux citer Jean-Michel Zecca ou Michel Pachen. Mais il y a aussi Sandrine Corman ! Au début, je ne vais pas dire que c’était la catastrophe annoncée mais elle avait un accent liégeois qui passait mal. Elle a suivi des cours d’orthophonie pour gommer cela. Elle a travaillé comme une dingue. Et aujourd’hui, elle est devenue une animatrice incontournable, une très belle évolution !

La retraite, c’est un sujet tabou qui vous fâche ?

Pas du tout ! Philippe Bouvard, qui a 90 ans, fait encore de la radio ! Je ne dis pas que je vais aller jusque-là ! Mais tant que j’ai la santé et l’envie, et qu’elle est réciproque, alors je continue !

Serge Jonckers, Michael Pachen, Julie Taton, Olivier Arnould…: écoutez tous nos podcasts «radios»

Serge Jonckers, Michael Pachen, Julie Taton, Olivier Arnould…: écoutez tous nos podcasts «radios»

Depuis plusieurs mois, nous vous proposons de nombreux podcasts avec des interviews de personnalités issues du milieu de la radio. À écouter ou réécouter ici :

Notre sélection vidéo