Abonnez-vous pour 1€

Gratuité pour les moins de 25 ans dans les transports en commun à Bruxelles: MR, cdH et CD&V dénoncent la cacophonie au gouvernement

Gratuité pour les moins de 25 ans dans les transports en commun à Bruxelles: MR, cdH et CD&V dénoncent la cacophonie au gouvernement
Belga

A la fin de la semaine dernière, certains avaient déduit de l’apparition d’un premier montant inscrit à cet effet dans le projet de budget 2021 de la Région que ce projet se concrétiserait au cours des prochains mois.

L’opposition a voulu en savoir plus, mardi en commission, en interrogeant la ministre Elke Van den Brandt (Groen) à ce sujet.

Mais «alors que le ministre-président Rudi Vervoort s’en était réjoui publiquement la semaine dernière, sur Twitter notamment, il apparaît aujourd’hui qu’aucune décision n’a été prise à ce sujet. Ce matin, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt a reconnu, devant la commission parlementaire, que les modalités exactes doivent encore être définies et que seul un budget de 3 millions d’euros est prévu pour l’année 2021, ce qui est assez dérisoire eu égard à l’ambition déclarée. C’est un niveau de cacophonie qui atteint des sommets invraisemblables», ont déploré en chœur les députés d’opposition Bianca Debaets (CD&V), David Weytsman (MR) et Christophe De Beukelaer (cdH).

Selon ceux-ci, même dans les documents budgétaires qui sont analysés ces jours-ci, rien n’est clair. D’un côté, il est question de ’gratuité pour les jeunes de moins de 25 ans, voire pour les personnes de plus de 65 ans’, et en parallèle, il est juste fait référence au fait de ’renforcer l’accessibilité tarifaire de la STIB pour les jeunes’.

Pour les trois députés de l’opposition, le choix d’une gratuité généralisée pour les jeunes serait très lourd budgétairement mais surtout injustifiable d’un point vue social.

«Par rapport à la gratuité ou une tarification très modérée, nous n’y sommes bien sûr pas opposés, mais il nous semble donc essentiel de viser les jeunes qui en ont le plus besoin et pas uniquement une tranche d’âge spécifique. C’est d’autant plus nécessaire qu’il s’agit d’une mesure avant tout sociale car les avantages en termes de shift modal pour la mobilité nous apparaissent à ce stade très flous», ont-ils ajouté.

Notre sélection vidéo