En ce momentConflit social chez DelhaizeVoléCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Belgique

Les syndicats refusent de profiter de la crise pour réformer le calendrier scolaire: pour 2022, par contre, la proposition pourrait être crédible...

La réforme des rythmes scolaires ça fait 30 ans qu’on en parle. Mais ça fait aussi 30 ans qu’on n’en voit pas la couleur… Alors qu’un débat s’ouvre en Flandre et que le Covid-19 bouleverse le calendrier scolaire actuel, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles persiste et signe : cette réforme se fera sous cette législature. Et dans un nouveau calendrier des travaux du pacte d’excellence qui sera proposé ce jeudi, une échéance a fait son apparition : septembre 2022.

Sept semaines de cours, suivies de deux semaines de congé. Tel serait le nouveau rythme scolaire qui pourrait voir le jour en Fédération Wallonie-Bruxelles. Concrètement, avec cette nouvelle architecture, professeurs et élèves bénéficieraient d’une semaine supplémentaire de vacances au carnaval et à la Toussaint. En contrepartie, les grandes vacances seraient rabotées de deux semaines. Et le carnaval tout comme les fêtes de Toussaint et de Pâques ne tomberaient plus nécessairement durant les congés.

de videos

Initialement, le gouvernement avait annoncé son souhait de profiter de la crise pour mettre en place cette réforme. Réponse des syndicats : un non ferme  ! Mais, pour cette fameuse échéance de 2022, par contre, cette hypothèse pourrait être bien plus plausible...

► Les différents syndicats nous exposent leur point de vue.

► Pierre-Yves Jeholet nous dévoile les détails de cette possible réforme.

Donnez votre avis sur le nouveau format de votre journal papier Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles