Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: 126 indépendants ont demandé une aide psychologique auprès d’APESA Wallonie depuis juillet

Le retour à la normale n’a malheureusement été que temporaire. (AFP)
Le retour à la normale n’a malheureusement été que temporaire. (AFP)

«Le nombre d’appels monte en puissance depuis le 1er novembre, où nous avons reçu environ 35 à 40 appels, principalement pour des indépendants qui travaillent dans les secteurs de l’horeca ou de l’agriculture», explique Thomas Thirion, administrateur délégué de l’ASBL.

Parmi les 126 appels, la majorité provenait d’hommes, dans la tranche d’âge 40-50 ans. Un tiers des appels concernait une détresse psychologique, un autre tiers une détresse sociale et enfin le dernier tiers une demande d’information.

APESA (Aide Psychologique pour les Entrepreneurs en Souffrance Aïgue) Wallonie, dispositif actif depuis le 15 juillet dernier, est une initiative soutenue par Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé et de l’Action sociale, et créée en collaboration avec APESA France.

Le dispositif comporte deux phases pour les indépendants en détresse: une ligne d’écoute téléphonique gratuite (0800/300.25) active depuis juillet et la mise en place d’un réseau de sentinelles en prévention du suicide, c’est-à-dire des personnes issues de tribunaux, syndicats, banques, etc. formées à repérer les indépendants en détresse pour qu’un psychologue puisse initier un contact.

Notre sélection vidéo