Abonnez-vous pour 1€

Mentalité, vitesse, physique...: pourquoi ça coince avec Aleksandar Boljevic au Standard

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Un match référence permet parfois à un joueur de faire décoller sa carrière, ou du moins, de définitivement lancer son histoire avec son nouveau club. La saison dernière, la réception d’Eupen aurait dû être ce déclic pour Aleksandar Boljevic, et pour être franc, nous étions les premiers à le penser. «J’ai reçu ma chance et je l’ai saisie, j’espère que cela va continuer ainsi», avait d’ailleurs déclaré le Monténégrin après son doublé contre les Pandas en septembre 2019.

Pourtant, malgré ses deux coups d’éclat, Michel Preud’homme n’avait pas daigné lui donner davantage de temps de jeu, pour des raisons qui lui appartiennent. L’ancien joueur de Waasland-Beveren, acheté pour la somme de 2,2 millions d’euros à l’été 2019, n’avait d’ailleurs connu que sept titularisations en championnat la saison dernière. De son côté, Philippe Montanier continuait à lui faire confiance (quatre titularisation), mais face à Eupen, le Français a décidé de se passer de lui. Ses deux rencontres internationales (en Azerbaïdjan et face à Chypre) ne lui ont certainement pas permis d’être «fit», alors que le coach du Standard recherche justement de la fraîcheur.

►► Mentalité, vitesse, physique, son parcours: notre analyse sur le joueur du Standard.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo