Abonnez-vous à -50%

Denis Ducarme s’emporte contre le chef de cabinet de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS): «Tu es qui pour me parler comme ça?»

Denis Ducarme s’emporte contre le chef de cabinet de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS): «Tu es qui pour me parler comme ça?»
Belga

L’ancien ministre fédéral Denis Ducarme (MR), s’est emporté ce mercredi contre le chef de cabinet de la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) après un débat sur la présence des militaires en rue en commission de la chambre.

L’accord de gouvernement prévoit en effet prochainement de mettre fin à la présence des militaires encore en poste dans nos rues ou affectés à la protection de sites sensibles. La mission actuelle court jusqu’au 2 décembre, en attente d’une prolongation éventuelle.

Or, le député libéral plaide pour le maintien des militaires dans les rues au vu de la situation actuelle et au contexte de menaces terroristes, allant ainsi contre la position du gouvernement.

« Tu es qui pour me parler comme ça ? »

En commission, Denis Ducarme a entamé une discussion avec Ludivine Dedonder à ce sujet. Les deux seront rejoints par le chef de cabinet de la ministre, Jamil Araoud, qui n’hésitera pas à pointer ce qu’il considère comme des erreurs dans le discours de Ducarme. Ce dernier lui a alors rétorqué : « Tu es qui pour me parler comme ça ? », selon les informations de la DH.

« Ducarme s’est emporté et a insulté le chef de cabinet, avec des propos menaçants », explique les socialistes. Un courrier dénonçant le comportement du député MR a été envoyé à la présidente de la Chambre ainsi qu’au Premier ministre, et des contacts ont été pris avec le parti libéral francophone.

Ducarme nie menaces et insultes

« Je l’ai juste prié de se taire », a confié Denis Ducarme au journal Le Soir. « Quand un cabinettard du PS, sans daigner même se présenter ou me saluer, commence bille en tête à me faire la leçon, je mords. Si on me crache sur les chaussures, il ne faut pas s’étonner de prendre mes pieds aux fesses. Je n’ai pas de leçons à recevoir de cabinettards de partis adverses », a-t-il ajouté.

Notre sélection vidéo