Abonnez-vous à -50%

Une brique dans le ventre: une maison transformée en habitat kangourou

Les propriétaires ont craqué pour les pièces de vie, bien lumineuses et spacieuses.
Les propriétaires ont craqué pour les pièces de vie, bien lumineuses et spacieuses.

La particularité de la bâtisse vient de sa séparation en deux logements, celui du couple et de leur petit garçon au premier étage et celui de la maman du propriétaire au rez-de-chaussée. Une belle occasion de découvrir les spécificités des habitats kangourou.

Les propriétaires ont eu un vrai coup de cœur pour cette architecture bien particulière. « Ce qui nous a attirés, c’est son côté à la fois ancien mais extrêmement moderne pour l’époque. Elle avait du caractère et était moderne sans être dépassée, avec une vraie histoire », explique Dominique qui a craqué pour les pièces de vie et leur superbe vue sur la nature environnante.

Dans les chambres, le couple a préféré redistribuer les espaces pour que leur fils dispose de plus de place pour jouer. En plus, comme l’isolation acoustique était mauvaise, il a remis une vraie cloison entre les deux chambres pour plus d’intimité. Le tout dans des matériaux très sobres et neutres et dans des tons clairs.

Escalier pour chien

Dans la chambre d’Achille, de nombreux espaces de rangement ont été créés. Le lit a été mis en hauteur pour qu’il puisse profiter de la vue. Trois petites marches aident Nestor, le chien de la famille, à y accéder, lui aussi. On aime ? Au-dessus du dressing, le hamac suspendu pensé comme un chouette espace de lecture.

Retour dans les espaces de vie pour découvrir une très belle paroi en eucalyptus. Elle va du sol au plafond, donne du corps au mur qui entoure la cuisine et permet une séparation entre l’espace de nuit et de jour. Des portes y sont intégrées de manière très discrète. La cuisine a été pensée façon alcôve tout en étant ouverte sur le reste de la maison, dans un volume très cocon grâce au pan de la toiture. Les meubles sont faits en panneaux stratifiés mats, très doux. On retrouve cette matière également, par endroits, dans quelques éléments du mobilier.

Petit passage par la salle de bain pour découvrir le meuble en corian qui accueille l’évier et qui se prolonge jusque dans la douche. Là, il dispose d’un petit compartiment de rangement pour les gels douche et autres shampooings. La couleur du bois est mise en valeur par le blanc de l’ensemble et notamment de la mosaïque posée au sol.

Assurément une rénovation très réussie.

«On voulait se rapprocher les uns des autres»

La coursive a été resécurisée avec des garde-corps.
La coursive a été resécurisée avec des garde-corps.

À l’extérieur, la coursive a pris un petit coup de jeune et a été resécurisée. Des garde-corps ont été posés, sur base de ceux qui étaient là originellement mais avec des matériaux plus contemporains comme de l’acier d’aluminium poudré et laqué.

Si le couple habite l’étage de la maison, la maman du propriétaire vit au rez-de-chaussée de ce qui peut être considéré comme un habitat kangourou, multi-générationnel. « On voulait rassembler tout le monde ici », explique le propriétaire dont la maman a longtemps vécu loin de lui, dans une maison unifamiliale. « On s’est rendu compte, ces dernières années, qu’on voulait se rapprocher les uns des autres et passer du temps ensemble. Ce modèle de maison correspondait bien à ce qu’on voulait. On voulait, pour elle, quelque chose d’ouvert, de lumineux, avec un maximum de rangements », ajoute-t-il. Le couple et la maman vivent donc dans la même maison mais en toute autonomie.

On accède au salon de la maman par quelques marches qui permettent de descendre vers cet espace très cosy. De grands placards ont été installés pour, on l’a dit, du rangement mais aussi afin de cacher la fondation de la maison originelle.

Enfin, petit passage au jardin pour découvrir l’extension ajoutée en 2002 qui se marie très bien avec la partie ancienne de l’habitation.

Notre sélection vidéo