Abonnez-vous à -50%

Assommer la police avec une pancarte? La ministre francophone de la Jeunesse Valérie Glatigny condamne

Marrant?
Marrant? - DR

Ce message de la présidente des jeunes du CDH avait suscité de nombreuses réactions enflammées. Du pour et du contre. Nous avions joint Chloé Berthelemy, la nouvelle coprésidente de l’ASBL qui avait persisté et signé : « Non, nous ne pensons pas que c’est maladroit », avait-elle répondu-elle. « C’est un jeu, il faut le prendre à la légère, comme tout ce carnet de détente qui a été donné à notre public, dont l’âge varie de 15 à 35 ans. 60 personnes ont dû le recevoir, tout au plus. Il faut voir ça comme une métaphore pour comprendre les obstacles que les syndicalistes doivent surmonter ».

Il nous est revenu que ce petit jeu n’a pas vraiment plu, lui non plus, à la ministre francophone de la Jeunesse, Valérie Glatigny.

Elle aurait même adressé un courrier à « écolo j » où elle condamne fermement l’incitation à éviter la police ou les patrons en les assommant avec une pancarte. Elle ne peut rester que muette face à ce qu’elle considère être une banalisation des comportements violents, ce qui est inacceptable. Elle s’interroge sur la pertinence et l’utilité, en tant qu’Organisation de Jeunesse reconnue et subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’inciter les jeunes à la violence...

Notre sélection vidéo