En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsStar AcademyPermis de conduire Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

La précarité s’accroît dans la région de Charleroi: un habitant sur trois risque la pauvreté ou l’exclusion sociale, «on attend les retombées en 2021»

La province du Hainaut est la plus mauvaise élève de Wallonie en termes de précarité. Pratiquement un habitant sur trois risque la pauvreté ou l’exclusion sociale. Un constat d’autant plus alarmant qu’avec la crise actuelle, l’écart risque de se creuser un peu plus encore. En région carolo, « les chiffres ne font qu’augmenter » : CPAS et partenaires sociaux craignent que cette paupérisation explose telle une bombe à retardement dès 2021.

En 2019, 29,5 % de la population en province du Hainaut était considérée comme risquant la pauvreté ou l’exclusion sociale. La région de Charleroi ne fait pas exception à la règle. « Cela fait des années qu’on constate une augmentation régulière et importante du nombre de personnes qui s’adressent au CPAS de Charleroi. En décembre 2014, 5.340 personnes bénéficiaient du revenu d’intégration social (RIS). En août 2020, elles sont plus de 8.400. »

Pour le responsable du service communication du CPAS de Charleroi, Didier Neirynck, le constat est sans appel: « Ces personnes-là vivent sous le seuil de pauvreté. Et on s’attend, en 2021 voire en 2022, à ce qu’une vague de personnes touchées par la crise du coronavirus, arrivées au bout de leurs réserves, viennent frapper à notre porte. »

« La crise va creuser l’écart un peu plus », déplore Marcel Biron, président du CPAS de Châtelet.

Tous les CPAS de la région font le même bilan…

Notre dossier sur la précarité.

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles