Abonnez-vous pour 1€

Florian (Le meilleur pâtissier): « Je rêve d’ouvrir ma boulangerie-pâtisserie ! »

Vidéos
@Marie ETCHEGOYEN/M6
@Marie ETCHEGOYEN/M6

Avec sa barbe et ses piercings, Florian a tout de suite capté l’attention des téléspectateurs de l’émission. Son coup de gueule restera aussi dans les annales… Rencontre avec, qui sait, le prochain gagnant de LMP

Florian, quel regard posez-vous sur votre parcours dans l’émission ?

Tout n’a pas encore été diffusé et je ne peux rien dire… Mais j’ai beaucoup progressé. Entre ce que j’ai sorti au début, avec mon merveilleux raton laveur au chocolat, et ma barre chocolatée qui a été saluée… Cela n’a pas encore été diffusé mais, dans l’épreuve du cheese cake, Cyril et Mercotte vont d’ailleurs souligner cette progression, et c’est vraiment le plus beau compliment que j’aie reçu.

Vous avez eu une crise de panique et avez poussé un gros coup de gueule en pleine épreuve. Cela vous a valu une pluie de critiques sur les réseaux sociaux. Ça vous a blessé ?

J’étais stressé. La pression, la chaleur… Rien n’allait comme je le voulais. Mes nerfs ont lâché. J’ai eu des mots que je regrette mais, dès que l’épreuve a été finie, je suis allée vers Cyril et Mercotte pour m’excuser. Mercotte m’a rassurée, en me disant qu’on était là pour faire des gâteaux, pour s’amuser… C’est une compétition mais il faut rester les pieds sur terre.

Vous êtes plutôt team Cyril Lignac ou Mercotte ?

C’est compliqué car je pense que ce sont deux mondes différents qui se complètent bien pour ce concours. Cyril, c’est un cador de la pâtisserie et Mercotte, c’est la mamy gâteau que tout le monde a envie d’avoir. On ne peut pas choisir l’un ou l’autre.

C’est quoi, votre dessert préféré ?

La tarte citron meringuée, comme pas mal de gens en fait autour de moi. C’est d’ailleurs la première recette que j’ai apprise à faire.

Quel est l’ingrédient que vous préférez utiliser ?

Le caramel au beurre salé. J’adore le faire, c’est très facile, et j’adore manger tout le pot à la cuillère. Et on peut l’utiliser dans de nombreuses recettes.

Quel serait votre rêve de pâtissier ?

J’aimerais développer la fabrication de mes propres moules, arriver à les vendre et développer des pâtisseries autour de ces moules. Un jour, aussi, ouvrir une boulangerie-pâtisserie, mais pour l’instant, j’ai encore énormément à apprendre. Je veux emmagasiner des savoirs.

Vous avez une astuce à partager avec nos lecteurs ?

C’est le conseil de Mercotte : bien lire la recette jusqu’au bout, et bien faire attention à chaque étape. Et aussi, de garder les pieds sur terre, de ne pas s’emballer en cas d’échec et de persévérer. Il faut s’acharner, on ne peut pas tout réussir du premier coup.

Notre sélection vidéo