Abonnez-vous pour 1€

Green Friday: une alternative au Black Friday pour une consommation «plus durable, locale et solidaire»

Green Friday: une alternative au Black Friday pour une consommation «plus durable, locale et solidaire»
Belga

L’année dernière, le nombre de transactions électroniques a crevé le plafond lors du «Black Friday» avec 10.432.103 paiements dans les magasins et en ligne, d’après les chiffres de la société de paiements Worldline. Le commerce sur internet en a particulièrement profité grâce à une hausse des transactions de 87% par rapport à un vendredi normal.

Malgré la crise du Covid-19 et la fermeture de nombreux commerces, la vague consumériste devrait à nouveau déferler sur la Belgique ce vendredi. Selon l’organisation de commerces en ligne BeCommerce, le nombre d’achats sur internet pourrait progresser de 8 à 10% par rapport à l’année dernière.

Le «Black Friday» est d’abord synonyme de bonnes affaires pour les consommateurs. Mais aux yeux de la fédération Ressources, qui représente les entreprises d’économie sociale actives dans la réduction des déchets, il s’agit surtout d’un appel à la surconsommation.

L’organisation a donc décidé de décliner en Belgique le mouvement «Green Friday», initié en France en 2017, qui s’oppose au «Black Friday». Il veut sensibiliser les consommateurs en Wallonie et à Bruxelles pour promouvoir une consommation responsable.

Les commerces qui souscrivent au mouvement proposent d’ailleurs leurs produits au même prix que toute l’année, sans réduction pour l’occasion. «Le prix juste pour notre planète, notre société et notre économie», justifie l’organisation. «Notre objectif est de faire prendre conscience aux consommateurs de l’impact économique, social et environnemental de ses achats.»

Notre sélection vidéo