Abonnez-vous pour 1€

Magasins, couvre-feu, Noël, contrôles aux frontières: voici les mesures qui ont été décidées par les autorités et les nouvelles dates clés à retenir

Magasins, couvre-feu, Noël, contrôles aux frontières: voici les mesures qui ont été décidées par les autorités et les nouvelles dates clés à retenir

De nouvelles mesures ont été annoncées ce vendredi 27 novembre après le Comité de concertation. Ce dernier devait réévaluer les mesures de confinement qui sont en place depuis plusieurs semaines pour lutter contre la propagation du coronavirus en Belgique.

Tous les commerces pourront rouvrir leurs portes dès mardi prochain sous strictes conditions, a annoncé vendredi soir le Premier ministre Alexander De Croo à l’issue de ce Comité. Malgré cet assouplissement, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont décidé de maintenir des mesures très strictes dans l’attente d’une amélioration plus significative du taux de contamination. Les fêtes de fin d’année se dérouleront dès lors « en petit comité ».

Le moins que l’on puisse dire, c’est que nos responsables politiques se sont montrés très prudents, alors que de nombreuses personnes espéraient un allégement des mesures. Si certains secteurs auront prochainement plus de libertés, plusieurs d’entre eux devront attendre de longues semaines avant d’entrevoir le bout du tunnel. « Le comité a décidé de rester très prudent pour mettre en avant la sécurité de tous, surtout avant les mois d’hiver », a d’ailleurs lâché le Premier ministre.

Pour le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, on sortira de « l’oeil du cyclone » si on arrive à maximum 800 nouveaux cas par jour et maximum 75 nouvelles hospitalisations par jour. Et d’autres indicateurs devront aussi être favorables. À ce moment-là, on pourra imaginer un « assouplissement des mesures ».

Voici les mesures qui ont été décidées

Magasins  : réouverture des commerces « non-essentiels » le mardi 1er décembre. « De façon responsable et en sécurité, pas de ‘fun-shopping’ », seul et pendant un court laps de temps. Il faudra éviter les foules en dehors de magasins. Ce sera de la responsabilité des commerçants, des autorités locales mais aussi la responsabilité des citoyens. « Faites vos courses d’une manière responsable. Portez un masque, désinfectez-vous les mains. Si vous voyez qu’il y a trop de monde, revenez plus tard ».

De strictes conditions en matière d’hygiène seront applicables :

– le strict respect des règles de base, comme se laver les mains, garder ses distances, porter un masque ; – les mesures de prévention doivent être annoncées de manière visible pour tous les visiteurs y compris le personnel et les fournisseurs ; – du gel désinfectant pour les mains doit être disponible à l’entrée ; toute personne qui entre dans le magasin doit se désinfecter les mains ; – le personnel reçoit une formation appropriée ; – le shopping se fait individuellement avec un adulte par séance de shopping. La compagnie d’enfants jusqu’à l’âge de 18 ans inclus est limitée autant que possible ; – une visite de magasin est aussi brève que possible et dure au maximum 30 minutes ; – le magasin est également responsable de la gestion de la file d’attente à l’extérieur du magasin. Une surveillance de la clientèle qui attend à l’extérieur du magasin doit être organisée de manière à ce que les règles de distanciation physique soient respectées. L’organisation à l’extérieur du magasin se fait selon les directives des autorités locales

Les conditions portent également sur le nombre maximal de clients par mètre carré de surface accessible :

– pour les magasins, s’applique la norme d’un client par 10 m² de surface accessible ; – les magasins de moins de 20 m² accueillent au maximum 2 clients en même temps, à condition que les règles de distanciation soient respectées ; – les grands magasins de plus de 400 m² doivent obligatoirement prévoir un contrôle d’accès ; – l’accès aux centres commerciaux, aux rues commerçantes et aux parkings est organisé par les autorités communales compétentes, conformément aux instructions de la ministre de l’Intérieur, de manière à respecter les règles de distanciation, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

À noter aussi que les « services non-essentiels », comme les salons de toilettage pour animaux, les cordonniers, les carwash, vont eux aussi pouvoir rouvrir leurs portes, comme l’a expliqué le ministre des PME David Clarinval au micro de RTL après la conférence de presse.

► Les musées et piscines peuvent rouvrir conformément au protocole de leur secteur.

► « À la mi-janvier seulement, on pourrait davantage déconfiner si les chiffres le permettent effectivement », a indiqué Alexander De Croo. « Mais il faut parvenir à maintenir un effort jusque-là ». « S’il y a une troisième vague, elle sera encore plus difficile que la 2e. Et on ne pourra plus la tenir. C’est une responsabilité que nous avons tous. » Des autres secteurs restent fermés. Les métiers de contacts, comme les coiffeurs ou les esthéticiennes, salon de massage et tatouages, ne peuvent donc pas reprendre leurs activités. Tout comme le secteur de l’horeca, de l’événementiel ou le monde de la nuit.

Culture et sport  : les secteurs culturels et sportifs (sauf les piscines et musées) restent à l’arrêt. Sur base des protocoles, ces secteurs pourront être relancés si le contexte le permet. Ils doivent donc se préparer. Mais aucune date n’est évoquée.

Fête de Noël  : le 24 ou le 25 décembre (mais pas les deux !), les personnes qui vivent seules pourront recevoir leurs deux contacts rapprochés chez eux, ce qui n’est pas permis en temps normal. Par contre, pas de bulle sociale élargie pour les ménages, qui ne peuvent toujours recevoir qu’un seul contact rapproché chez eux. « Si aujourd’hui vous êtes déçus, je vous comprends. J’aurais aussi voulu fêter Noël avec ma famille, mais cette année, ce ne sera pas possible », a expliqué Alexander De Croo.

► Le couvre-feu (de minuit à 5 heures au niveau fédéral, en attendant une décision pour la Wallonie et Bruxelles) et l’interdiction de rassemblement (pour les rassemblements à l’extérieur, la règle des quatre reste applicable) resteront d’application. Il y aura une interdiction de vente et de lancement de feu d’artifice à Noël et au Nouvel an. « Il ne faut pas perdre en 4 jours ce qu’on a engrangé en 4 semaines », a dit le Premier ministre pour expliquer ce choix.

Couvre-feu en Wallonie et à Bruxelles (qui est différent du couvre-feu fédéral)  : « Le couvre-feu du côté wallon est de 22h à 6h et il le restera. La décision actuelle vaut jusqu’à la mi-décembre (le 13 décembre, NDLR). Il faudra réévaluer la situation. Si nous décidons de maintenir le couvre-feu à 22h, je pense qu’on peut, le 24 et le 25 décembre, faire un couvre-feu de minuit à 5h (comme au niveau fédéral, NDLR) mais je dois encore en parler au sein de mon gouvernement », a annoncé le ministre-président wallon Elio Di Rupo. En Région bruxelloise, le Conseil régional de sécurité (Cores), qui se réunira au début de semaine prochaine, fera le point sur ce sujet, et notamment sur les nuits du 24 et du 31 décembre, a indiqué la porte-parole du ministre-président Rudi Vervoort, interrogée à ce propos vendredi soir. Ces décisions ne sont donc pas encore officielles.

Contrôles renforcés pour les personnes qui reviennent de voyages  . Les voyages à l’étranger seront strictement contrôlés. Les personnes qui reviennent d’une zone rouge feront l’objet de contrôles « actifs » pour vérifier si les voyageurs ont bien rempli le Passenger Location Form (PLF) et si les règles de quarantaine sont respectées, a annoncé Alexander De Croo. Une approche globale au niveau européen de la thématique du voyage serait souhaitable, a-t-il ajouté. Le Premier ministre a souligné, au sujet des sports d’hiver, la nécessité d’éviter de reproduire les erreurs de l’an dernier, lorsque les séjours au ski avaient constitué un catalyseur de la pandémie sur le continent. À ce titre, il aimerait voir l’Autriche et la Suisse suivre les exemples de la France et de l’Allemagne, qui ont décidé de fermer leurs stations, ou tout du moins les infrastructures liées à la pratique des sports d’hiver. « Ces voyages sont fortement déconseillés. Il faut rester très très prudent, il ne faut pas réimporter le virus. On organisera des contrôles aux frontières »

L’ensemble des mesures annoncées vendredi seront en vigueur jusqu’au 15 janvier avec une évaluation prévue début janvier.

► On pourrait ne pas parler de « déconfinement » avant le 1er février.

Les écoles resteront bien ouvertes, le sujet n’ayant pas été abordé dans l’après-midi.

► « Pour passer de la phase descendante, pendant laquelle il faut faire baisser au plus vite les chiffres liés aux contaminations, à la phase de gestion, le taux d’incidence devra être à un niveau bas suffisamment longtemps », a prévenu le Premier ministre.

Voici un ensemble de règles qui seront dès lors d’application dès le 1er décembre :

Note : La décision concernant le couvre-feu en Wallonie et à Bruxelles (pour le moment d’application de 22 heures à 6 heures du matin, jusqu’au 13 décembre), sera réévaluée dans les prochaines semaines. Il pourrait donc, en cas de prolongation, être « adouci » pour les fêtes (voir plus haut), mais la décision n’est pas encore officielle.

Notre sélection vidéo