Abonnez-vous pour 1€

Tatiana Silva: «J’aime le yoga qui lie le corps et l’esprit»

Tatiana Silva: «J’aime le yoga qui lie le corps et l’esprit»

Mercredi, RTL-TVi diffusera, à 20h05, les 2 premiers épisodes de « Soupçons, les dessous de l’affaire Wesphael », une série d’investigation de six épisodes de 40 minutes. Elle retrace la chute de Bernard Wesphael, accusé de l’assassinat de son épouse dans une chambre d’hôtel, à Ostende. Cette série d’investigation est proposée par Georges Huercano et Pascal Vrebos et réalisée par Alain Brunard, en collaboration avec Netflix. Dès 19h55, avant le démarrage de cette série inédite, Tatiana Silva proposera « L’affaire Wesphael, les dessous d’un tournage », aux côtés des deux créateurs. Ensemble, ils dévoileront les coulisses de cette enquête hors norme. L’occasion pour nous de parler beauté avec la belle Tatiana et de lui demander ses trucs et astuces…

Tatiana, quels sont vos rituels beauté ?

Le matin, généralement, je démarre avec une douche. Je n’utilise plus de crèmes classiques, uniquement des huiles essentielles et végétales. J’ai aussi trouvé une marque française lancée avant le confinement. Ils ont un lait corporel qui est juste incroyable, une crème de jour et une crème mains également. En hiver, j’aime vraiment bien les huiles végétales comme huile d’argan, de nigelle… J’utilise aussi une mousse nettoyante avec de l’hydrolat de rose ancienne ainsi que de l’huile de coco ou d’abricot pour me démaquiller. De l’aloé véra aussi pour repulper ma peau qui a tendance à être sèche.

Vous aimez le maquillage ?

J’aime bien plusieurs marques. J’ai la chance d’avoir une peau sans imperfections. Pour le fond de teint, je prends un mat, pas un irisé. Du mascara aussi et de l’anticernes pour la lumière. Un petit coup de blush également à l’occasion. En hiver, je suis plutôt fond de teint et, en été, davantage poudre de soleil pour donner bonne mine. En hiver, on a besoin de quelque chose avec une autre tenue car le teint a tendance à être plus terne.

C’est quoi vos petits secrets ?

Je bois aussi beaucoup d’eau et je trouve qu’il faut mettre des produits qui protègent vraiment la peau. Je sens quand je mets trop de chimique sur ma peau. Et même si je n’aime pas trop me démaquiller, le démaquillage, c’est vital. Je mets aussi une crème riche le soir pour une peau plus détendue et moins fatiguée le matin. Je fais un masque toutes les 2 ou 3 semaines pour un effet bonne mine. Il m’arrive aussi, quand je sens des petites impuretés, de faire un petit massage avec du sucre fin, par exemple, ou avec du bicarbonate qui stimule la microcirculation, avec des petits mouvements circulaires de massage. La peau est délicate, il faut en prendre soin. C’est ça ma routine, assez simple finalement (rires). Personnellement, je ne crois pas au chimique. Quand la peau reçoit du naturel, elle comprend le message.

Comment entretenez-vous vos cheveux ?

Mes cheveux, c’est quelque chose de précieux pour moi. Régulièrement, je fais des soins pigmentants. J’utilise des produits les plus naturels possibles sinon mes cheveux sont étouffés par le silicone. Mon cheveu est régulièrement travaillé. J’utilise une brosse avec des picots en caoutchouc pour stimuler la pousse et la microcirculation. Je les brosse matin et soir pour enlever la poussière et les cheveux morts mais aussi pour répartir le sébum naturel sur les longueurs. Mes cheveux, je les lave tous les 15 jours environ et je trouve qu’ils ne sont vraiment beaux qu’au bout de 4 ou 5 jours.

Vous mangez sainement ?

Oui, pour diverses raisons. Je trouve qu’il faut comprendre pourquoi et comment on mange. C’est bien, pour moi, d’avoir le moins de produits industrialisés dans son assiette sinon la digestion est difficile et on n’a pas tout ce dont le corps a besoin. La nourriture est parfois là pour nous conforter. Quand on a besoin d’un réconfort, on aura tendance à manger gras ou sucré. C’est un problème si ça devient permanent. Pour revenir à moi, je ne mange pas que des graines ou des haricots (rires). Si j’ai envie, de frites, je mange des frites. Hier, j’ai bu quelques verres de vin. J’ai la chance d’avoir un bon métabolisme.

Vous êtes sportive ?

Non ! Je ne le suis pas mais j’aime les défis. Si on me dit de monter l’Himalaya et encore plus si c’est pour une bonne cause, je me préparerais et je le ferais. J’ai, par exemple, fait le Rallye des Gazelles et j’ai adoré. Mon truc, c’est le yoga qui lie le corps et l’esprit et cultive ma spiritualité. C’est important pour moi. Le yoga, c’est extraordinaire. J’aime bien la danse aussi.

«Il n’a pas été possible de tourner dans la chambre du drame»

L’animatrice est allée tourner à Ostende où s’est joué le drame.
L’animatrice est allée tourner à Ostende où s’est joué le drame.

Tatiana, comment va se dérouler la soirée de lancement de la série consacrée à l’affaire Wesphael ?

C’est une série en 6 épisodes qui seront diffusés par 2, durant 3 semaines. Mercredi, on fait une petite soirée de lancement pour recontextualiser la soirée des faits, parler des intervenants, des familles… avec beaucoup d’objectivité. On donnera évidemment la parole aux 2 auteurs de la série, Georges Huercano et Pascal Vrebos, qui ont dû convaincre Bernard Wesphael (et sa famille) de témoigner. Ce dernier expliquera pourquoi. Le réalisateur viendra expliquer en quoi ce n’est pas une série fiction mais bien un documentaire d’investigation et les raisons qui font que ça n’a pas été possible de filmer dans la chambre où s’est joué le drame. Les auteurs ont également retrouvé des documents inédits.

Vous avez d’autres projets ?

Je fais déjà tellement de choses (rires). J’ai eu beaucoup de chance d’avoir pu continuer à travailler pendant le confinement avec, par exemple, 90’ Enquêtes et la météo sur TF1, les émissions « Exclusif » ou « Toubibs » sur RTL-TVi… Je prépare 2021 même si les chaînes de télé se projettent avec beaucoup de prudence.

Notre sélection vidéo