Abonnez-vous pour 1€

Un candidat de The Voice accusé d’agression sexuelle par plusieurs femmes: «C’était horrible […] Il me forçait à regarder vers son appareil photo»

Un candidat de The Voice accusé d’agression sexuelle par plusieurs femmes: «C’était horrible […] Il me forçait à regarder vers son appareil photo»

Selon les informations du magasin Néon, plusieurs jeunes femmes ont porté plainte pour agression sexuelle contre Spleen, un ancien candidat de l’émission The Voice. Le jeune homme s’était présenté en 2014 dans le célèbre télécrochet de TF1.

Il y a quelques semaines, une première victime présumée a porté plainte contre le jeune homme concernant des faits remontant à l’année 2016. Dans le magazine français, une jeune femme de 22 ans raconte avoir été contactée par Spleen via Facebook. Ce dernier lui a proposé de se rencontrer pour une séance photos. Mais alors que le rendez-vous était prévu dans un café, le jeune homme a finalement convaincu Margot de le rencontrer à son domicile : « Il m’a demandé d’entrer. J’étais déjà déstabilisée, et en voyant mon hésitation, il s’est moqué de moi avec une phrase du genre «  Bhein t’as peur de quoi ? » Et je suis entrée » », raconte-t-elle.

Et de poursuivre : « Il a tenté de m’embrasser. J’étais scotchée au sol, je ne pouvais même pas bouger les pieds, je mettais juste le buste en arrière en faisant ’non’ de la tête. Il a recommencé cinq fois, six fois, avec des regards méprisants, en m’attaquant sur mon manque de liberté, en disant que j’étais frigide ou homosexuelle. J’ai fini par le laisser faire, mais sans être active et avec une moue ostensiblement dégoûtée. Je pensais que ça le convaincrait de me laisser partir. Mais non. J’ai fini par me retrouver poitrine nue devant la porte d’entrée à vouloir sortir. »

Ce n’était que le début du calvaire de la jeune femme. Car le chanteur l’a ensuite, selon ses dires, emmenée au sous-sol, pour « écouter un morceau de musique » : « Je suis descendue et son lit était tout de suite sur la droite. Puis il m’a amenée dans une autre pièce où le sol était jonché de photos de femmes nues ayant des rapports sexuels avec lui ou seules. Dans mon esprit, j’ai compris que c’était foutu. Le mec est mégabaraque. Je n’avais pas envie de rivaliser avec lui. Il s’est approché et m’a poussée sur le lit. J’ai fait non de la tête, j’ai dit ’non’, et il m’a poussée. J’ai attendu que ça passe le plus vite possible »

Et comme si cela n’était pas assez, l’agression aurait été filmée : « C’était horrible, il était au-dessus de moi et il mettait son coude à gauche de ma tête pour me forcer à regarder vers son appareil photo qui était à droite. Je me rappelle que pendant l’acte, j’essayais de cacher mon visage en faisant des mouvements avec mes cheveux. »

Au total, une vingtaine de témoignages contre le jeune homme ont été recensés par le magazine. Deux autres plaintes auraient été déposées.