Abonnez-vous pour 1€

Le Beerschot leader, Charleroi n’avance plus, un triste Clasico: ce qu’il faut retenir de la 14e journée en D1A (vidéos)

Vidéos
Photo News
Photo News

Anderlecht-Standard, un partage bien terne

Aucun but dans ce Clasico entre le Sporting d’Anderlecht et le Standard, mais une certitude : ce match ne restera certainement pas gravé dans les mémoires. Si les Mauves ont pris la possession du ballon à leur compte, les Rouches ont été bien organisés et ont évolué principalement en contres. Du déchet technique, peu d’occasions franches, un manque de créativité en zone offensive, des joueurs en manque de fraîcheur physique : cette rencontre ne pouvait se terminer que sur un score vierge. Au classement, les deux équipes font du surplace et peuvent se satisfaire finalement de ce point. Les Mauves et les Rouches comptent respectivement 22 et 24 unités.

La panne sèche des Zèbres

Décidément, les Zèbres n’y arrivent plus. Battu plus largement dans les chiffres que dans la manière à Eupen (3-1), le Sporting de Charleroi doit absolument se relever rapidement, lui qui reste sur un terne bilan de 5 points sur 21. Revenu bredouille de son lointain déplacement à Eupen, le matricule 22 confirme une nouvelle fois qu’il ne sait pas inverser une tendance lorsqu’il est mené au score. Si Joris Kayembe a sauvé l’honneur en fin de rencontre, les Carolos continuent à gaspiller tout le bénéfice de leur excellent début de saison. Les hommes de Karim Belhocine – qui était en tribunes ce vendredi en raison d’une suspension – se devront de battre Waasland-Beveren mercredi. Avant de tenter d’enchaîner une nouvelle série victorieuse.

La passe de six pour Genk

Genk poursuit sur sa lancée victorieuse. Auteur d’un 18/18, le club limbourgeois s’est imposé 1-5 sur le terrain du Cercle de Bruges, une victoire qui lui permet de prendre la seconde place du championnat avec 28 points, devancé uniquement par le Beerschot. Genk menait déjà 0-4 à la mi-temps, grâce à Paul Onuachu (2x), Junya Ito et Bryan Heynen. Après la pause, Dino Hotic réduisait l’écart d’une frappe dans la lucarne à la 51e minute. Auteur d’un doublé lors des trois derniers matchs de Genk, Théo Bongonda plantait son but à la 74e minute, son 9e but de la saison, le huitième en cinq matches.

Un très bon point pour Mouscron contre Bruges

Plusieurs enseignements à tirer après ce partage face au leader brugeois (0-0). D’abord, l’Excel engrange un point non prévu dans le tableau de marche et qui pourrait donc peser lourd dans la balance. Mais surtout, les hommes de Jorge Simao alignent un 4 sur 6 qui va booster la confiance des troupes avant les duels face à Saint-Trond et Waasland. Prudents et très bien organisés, les Hurlus ont contraint les Blauw en Zwart, peu inspirés, à un savoureux partage qui lui permet de rester à distance respectable de ses concurrents directs pour le maintien. Malgré plusieurs occasions qui auraient pu permettre à l’Excel de décrocher trois nouveaux points.

Le Beerschot reprend la tête

En gagnant 2-3 à Malines, le Beerschot a respecté son tableau de marche (5,07 buts de moyenne dans les matches qu’il joue), ce qui en fait l’équipe la plus spectaculaire du monde, avec 38 goals marqués et 33 encaissés en 14 sorties ! Mais, surtout, il a repris, avec une victoire de plus que Genk, la tête du championnat, qu’il avait déjà occupée, à la différence de buts, lors des 2e et 3e journées. Et tant qu’à faire, à Malines, les joueurs anversois ont marqué eux-mêmes les 5 buts du match avec des réalisations de Tissoudali, Van den Bergh, Coulibaly et des goals contre leur camp de Frans et Mboko.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo