Abonnez-vous pour 1€

Le salon de coiffure de Mathieu a été vandalisé à Huy: «Comme si ce n’était déjà pas assez difficile comme ça pour nous…»

Matthieu Lemaire, le gérant.
Matthieu Lemaire, le gérant. - D.R.

Depuis le 2 novembre dernier, les coiffeurs ont été contraints de fermer boutique en raison de l’épidémie du coronavirus. Nombre d’entre eux pensaient qu’ils pourraient rouvrir ce 1er décembre, en même temps que les commerces considérés comme « non-essentiels ». Mais désillusion importante quand les ministres ont annoncé qu’ils resteraient portes closes.

Une situation pour tous ces indépendants difficiles à vivre. Matthieu Lemaire, originaire de Waremme a ouvert son salon de coiffure-barbier, « Mister Barber 1987 », le 13 octobre dernier, situé sur la grand-place de Huy. À seulement 25 ans, le jeune homme s’est lancé ce pari audacieux dans une période de crise sanitaire. Mais c’était sans compter qu’il allait devoir fermer à peine trois semaines plus tard.

Et comme si la période n’était déjà pas assez compliquée, des individus ont vandalisé sa nouvelle enseigne.

Il témoigne : « Comme si ce n’était déjà pas assez difficile comme ça… »

Notre sélection vidéo