Abonnez-vous pour 1€

La reine Mathilde en visite dans une institution pour filles à Beernem: «Jamais je n’aurais cru qu’elle nous rendrait visite!»

La reine Mathilde en visite dans une institution pour filles à Beernem: «Jamais je n’aurais cru qu’elle nous rendrait visite!»
Photo News

La pandémie de coronavirus a eu un impact important sur l’organisation de l’institution et la vie quotidienne de ses 53 pensionnaires, placées là par un juge de la jeunesse face à une situation familiale houleuse ou à la suite d’un délit commis.

« C’est surtout la première vague qui a été compliquée pour les filles : les visites ou les week-ends à la maison ont tout à coup dû être annulés. Nous avons tenté de compenser cette situation grâce à des appels vidéo mais huit semaines à ce rythme, c’est long », témoigne la directrice du site, Sarah Van Ghelder. Après cette première vague, les visites ont pu reprendre.

« La reine s’est intéressée à notre situation et nous a posé des questions », ajoute une résidente. « Jamais je n’aurais cru que la reine connaissait cet endroit et qu’elle nous rendrait visite ! »

Cette rencontre constitue un signal important, estime pour sa part Niels Heselmans, porte-parole de l’agence Opgroeien de Kind &amp ; Gezin. « Les jeunes qui arrivent ici ont généralement vécu des expériences difficiles. Le fait que quelqu’un comme la reine leur rende visite et leur parle signifie beaucoup, les jeunes réalisent qu’elles comptent aussi. »

Notre sélection vidéo