Abonnez-vous pour 1€

Mort du pianiste et compositeur québécois André Gagnon à 84 ans, «un très grand artiste», écrit Céline Dion sur Twitter

Mort du pianiste et compositeur québécois André Gagnon à 84 ans, «un très grand artiste», écrit Céline Dion sur Twitter
Capture vidéo Youtube

Il est décédé « des suites de la maladie à corps de Lewy », une maladie neurodégénérative, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Pianiste d’exception, André Gagnon laisse une œuvre foisonnante, avec une cinquantaine d’albums composés en cinq décennies, ainsi que plusieurs trames musicales de films.

Il avait commencé à composer de très courtes pièces dès l’âge de 6 ans, selon les médias locaux.

Il lance sa carrière au début des années 1960 comme accompagnateur d’artistes, notamment du chanteur Georges Moustaki ou de grands noms de la chanson québécoise, comme Claude Léveillée ou Pauline Julien.

Il se tourne vers une carrière solo à partir des années 1970 et se produit pendant plus de deux ans en France.

Son album « Neiges », paru en 1975, remporte un succès international.

Dans les années 1990, il connaît un énorme succès au Japon, où il se produit plusieurs fois.

Le Premier ministre du Québec, François Legault, s’est dit « très attristé » de son décès. « Le Québec perd un de ses grands musiciens. Ses mélodies continueront de nous émerveiller », a-t-il écrit sur Twitter.

Notre sélection vidéo