Philippe Devos confiant sur la possibilité de vacciner les Belges rapidement: «Mais pour la vaccination, il faut préparer les systèmes maintenant»

Pour Philippe Devos, il faut analyser les conséquences d’un léger assouplissement pour Noël.
Pour Philippe Devos, il faut analyser les conséquences d’un léger assouplissement pour Noël. - D.R.

En tant que médecin confronté directement aux malades du Covid-19, que pensez-vous du débat sur l’allégement des mesures pour Noël  ?

Plus on sera strict longtemps, plus rapide sera le relâchement. Chaque fois qu’on accueille chez soi des personnes, on reporte potentiellement la réouverture de l’Horeca de quelques semaines. D’un point de vue psychologique, si les gens sont à l’aise avec une limitation de leurs contacts pour ces fêtes, qu’ils le fassent ! À titre personnel, je fêterai Noël et Nouvel An avec mon épouse. Les autres années, j’invitais 15 à 20 personnes. Moi, ce qui me pèse le plus, c’est l’arrêt de l’Horeca. Si je veux aider l’Horeca à rouvrir plus vite, il suffit de faire un petit sacrifice durant deux soirées.

► Entre relâchement et sacrifices, découvrez l’interview de Philippe Devos en intégralité.

Notre sélection vidéo