Abonnez-vous pour 1€

Spider-Man Miles Morales: fausse suite, vraie next-gen

Spider-Man Miles Morales: fausse suite, vraie next-gen

Pour marquer la sortie de la PlayStation 5, Sony s’est doté d’une semi-exclusivité : la fausse suite de l’énorme succès Spider-Man, dans laquelle on incarne Miles Morales, un jeune de Harlem qui a développé des pouvoirs presque similaires à ceux de Peter Parker dans le premier épisode. Et si le gameplay reste essentiellement identique au jeu de 2018, ce stand-alone (qui est une histoire à part mais bien plus courte) apporte son petit lot de nouveautés, notamment dans les combats et les déplacements, vu que notre araignée sympa du quartier d’Harlem dispose de « bio-électricité » qui rend les mouvements plus dynamiques et stylés.

Si l’histoire est assez oubliable (comptez 3 méchants sur toute la partie, elle-même longue d’une quinzaine d’heures à peine avec les quêtes annexes) mais parsemée de quelques clins d’œil aux aventures de Peter Parker (vivement d’ailleurs un Spider-Man 2 avec nos deux héros réunis !), le titre Miles Morales jouit en revanche des nouvelles technologies graphiques propres à la next-gen : le nommé ray-tracing. Celui-ci procure des effets visuels très poussés, comme la gestion de la lumière et des reflets ultra-réalistes. On se rend compte vraiment de cette petite révolution quand on bascule en mode « Performance » qui annule ces effets au profit d’une fluidité poussée à 60 images/seconde. L’autre avantage de la PlayStation 5 : les temps de chargement, ultra-réduits pour le lancement de nouvelles parties ou les déplacements rapides.

Si Miles Morales ne révolutionne pas le genre des « super », il a néanmoins le mérite d’offrir aux premiers joueurs (chanceux !) de la PS5 un bon aperçu des capacités graphiques next-gen et de prolonger le plaisir d’incarner le tisseur de toiles new-yorkais. En attendant la suite ?

Sackboy: un petit bijou, à apprécier seul ou entre amis

Sackboy: un petit bijou, à apprécier seul ou entre amis
Sony

L’autre héros bien connu des joueurs qui vient assurer la sortie de la PlayStation 5, c’est Sackboy. Ce petit héros de laine de l’univers Little Big Planet est de retour dans « A Big Adventure », un titre qui fait là aussi surtout la démonstration de la next-gen. Des textures ultra-détaillées, un retour haptique dans la manette qui a son petit effet, des effets de lumière maîtrisés, des déplacements et chargements fluides… C’est clair, le jeu est très agréable.

Si les niveaux sont nombreux et assez variés, on regrette que les mécaniques restent assez classiques et ne réinventent pas le genre. Qu’à cela ne tienne, le jeu se prend facilement en main et se laisse apprécier durant des heures, en solo ou entre amis.

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be