Prime de «Plus belle la vie»: «Ça m’a fait bizarre d’être remplacée», nous confie Malika Alaoui, alias Mila

Malika Alaoui: «C’est un peu mon bébé Mila, comme si elle m’appartenait!»
Malika Alaoui: «C’est un peu mon bébé Mila, comme si elle m’appartenait!» - FTV

Malika, vous êtes de retour pour ce prime (et fin décembre pour la suite des épisodes) mais pendant plusieurs semaines, vous avez dû être remplacée - parce que vous étiez personne contact au Covid - par une autre comédienne, Laura Farrugia. Ça vous a fait quoi de voir Mila jouée par quelqu’un d’autre ?

Ce serait mentir que de dire que ça m’allait… En février, je fêterai mes 3 ans dans « Plus belle la vie » et les trois ans d’existence de Mila. C’est un peu mon bébé Mila, comme si elle m’appartenait ! (sourire) On a donc un peu de mal à passer le flambeau… même si je comprends tout à fait et que Laura a fait un super boulot. Mais ça m’a fait bizarre, parce qu’on a envie d’être tout le temps là, mais la vie a fait que… Si je répondais que ça ne me fait rien, ça voudrait dire que je ne suis pas si attachée à mon personnage et à l’équipe. Ça m’a beaucoup touchée. Donc là je m’accroche pour ne plus partir ! (rires) En ce moment, je regarde donc les épisodes avec Laura.

Et vous regardez souvent la série ?

Je regarde souvent mes collègues mais moi, très peu. Juste pour voir ce que je peux améliorer. Mais ma maman est totalement fan de la série ’! (sourire) À 20h20, c’est pas négociable, c’est « Plus belle la vie ’». Mon père n’a pas son mot à dire s’il y a du foot (rires) !

« Sur les réseaux sociaux, je voyais que je me faisais descendre »

Vous êtes arrivée dans « Plus belle la vie » il y a bientôt trois ans. Vous faisiez partie d’une nouvelle génération de jeunes au Mistral. Mais vous pensiez y rester ?

En fait, j’avoue que quand je suis arrivée sur « Plus belle… », d’un point de vue personnel, j’avais très peu confiance en moi. J’étais ravie d’intégrer cette équipe. Mais je regardais beaucoup les réseaux sociaux et je voyais que je me faisais descendre, vu le caractère de Mila. Je n’étais pas appréciée du tout ! Donc, j’ai cru que ça ne marcherait pas, les téléspectateurs n’aimaient pas du tout ce personnage. J’étais loin d’imaginer que Mila prendrait tant d’ampleur ! Et que, finalement, elle serait beaucoup appréciée. C’est super parce qu’on arrive là pour jouer un rôle et, au fil du temps, on le comprend, on le cerne et on le façonne un peu à notre façon en y mettant quelques petites choses pour que ce soit le plus naturel possible.

Au début, Mila était vraiment une garce, une emmerdeuse même… Vous la compreniez néanmoins ?

Vu la situation, en comprenant son enfance, on est obligé d’avoir une certaine empathie. C’est une tête à claques c’est vrai, mais elle a du vécu, elle a dû être mûre plus vite que prévu, elle n’a pas pu grandir tranquillement, elle devait gérer sa mère biologique… Elle s’est donc créé une carapace pour pouvoir se protéger. Et ça a fait qu’elle n’était pas appréciée. Mais finalement, on voit que c’est quelqu’un qui a grand cœur.

Quand le public a-t-il commencé à accepter et aimer Mila ? Quand Jeanne l’a adoptée ?

(...)

>>> Retrouvez son interview complète ICI.

Notre sélection vidéo