Prime de «Plus belle la vie»: Jeanne et Vincent Chaumette? «Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir!»

Jeanne est toujours dans le coma.
Jeanne est toujours dans le coma. - FTV/Telfrance

Stéphanie, cela fait de longs mois que votre personnage, Jeanne, est plongée dans le coma. C’était une volonté de votre part pour vous éloigner un peu des plateaux de « Plus belle… » ?

(rires) C’est une bonne question, mais non, ce n’était pas une volonté de ma part. Je n’ai pas dit : « Oh j’en ai marre, laissez-moi un peu dans le coma ! » C’était vraiment lié à l’intrigue de l’hôpital après qu’un virus y a été importé – ça, d’ailleurs, il y a quelques mois, ça a terriblement résonné avec la situation actuelle. Ce virus ça a été le démarrage de son coma.

Et le démarrage d’une nouvelle relation entre elle et sa mère, Anémone Vitreuil.

Oui. On connaissait une couleur dans cette relation tendue mais on découvre un autre lien. Vitreuil comprend qu’elle peut perdre sa fille à tout moment et que le temps commence à se raccourcir. Par tous les moyens, elle essaie de susciter un espoir de vie chez Jeanne. Et c’est beau, on découvre une relation plus douce.

C’est ce qu’on verra dans ce prime, où Vitreuil emmène Jeanne à la montagne, là où elle aurait rencontré l’amour. C’est sa dernière chance de sortir sa fille du coma ?

Oui, c’est un peu ça. C’est sa dernière carte et elle se dit : retournons là où Jeanne a vécu une histoire d’amour intense, qu’elle vient de découvrir. Peut-être cela pourrait susciter un réveil mais même un soupçon de vie, c’est un espoir énorme.

Ça fait déjà 8 ans que vous incarnez Jeanne. Et on continue de découvrir des facettes de ce personnage…

Oui et quand on me dit 8 ans, j’ai du mal à y croire ! La lassitude je ne l’ai jamais ressentie, sinon ce serait impossible. On peut très bien se dire : j’ai fait le tour du personnage et je n’ai plus envie. Mais non, j’ai toujours envie d’amener quelque chose de nouveau, de surprendre avec Jeanne, qui n’est pas là où on l’attend. Moi j’ai toujours ce sentiment d’euphorie des débuts en jouant Jeanne.

Entre Jeanne et Vincent Chaumette, est-ce que c’est mort ?

Pourquoi, vous avez un plan ? (rires) Non, je ne sais pas mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! Pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour. Mais c’est une très belle relation. Et on a aussi une jolie relation dans la vraie, j’ai beaucoup d’amitié et d’amour pour le comédien Serge Dupire. Mais nous, on ne décide de rien, on laisse les auteurs faire. On ne sait jamais, et on aime bien ne pas savoir.

Notre sélection vidéo