Abonnez-vous pour 1€

Le petit Kaïs, touché par la Covid à l’âge de quatre ans, va bien mieux

Kaïs, 4 ans, a vu la mort de près!
Kaïs, 4 ans, a vu la mort de près! - D.R.

« Il va parfaitement bien, il se porte comme un charme. il doit juste refaire un examen des poumons en janvier mais c’est juste pour être sûr. Il y a peu de probabilités qu’il rechute », nous explique le père de Kaïs. « On essaie de laisser tout ça derrière nous mais ce n’est pas facile. On est devenu comme une référence. D’autres familles dont un enfant est touché par la Covid nous contactent. C’est difficile car ça remue le couteau dans la plaie mais on comprend. On essaie de les rassurer et de leur apporter du soutien », poursuit ce papa de 37 ans.

« J’étais militaire et je me suis rendu sur des conflits armés, mais voir son enfant comme ça, là est le véritable combat. »

Le petit Kaïs a été hospitalisé en octobre dernier après avoir développé des symptômes du coronavirus : fièvre, vomissements, diarrhée. Son état a empiré de jour en jour suite au développement du MIS-C, dont un des symptômes se caractérise par une inflammation des parois des vaisseaux sanguins.

Placé dans le coma

Ses fonctions respiratoires et cardiaques ont été atteintes par la maladie. À un point tel que le jeune garçon a été placé dans un coma artificiel afin de limiter ses souffrances.

Confrontés à ce qu’aucun parent ne voudrait vivre, le père et la mère de Kaïs ont voulu tirer la sonnette d’alarme dans les médias afin de rappeler à tout le monde que le coronavirus touche également les enfants et d’inciter à la plus grande vigilance. Fort heureusement, Kaïs se porte bien mieux et ne devrait pas garder de séquelles de sa lourde hospitalisation.

Aujourd’hui, Grégory Chaudy et sa famille sont tournés vers l’avenir. Commerçant, frappé par la crise sanitaire, le papa de Kaïs espère voir l’économie se relever. « Il est temps que le virus dégage », résume-t-il.