Stéphane Moreau quitte sa fonction de bourgmestre avec beaucoup d’émotion

Stephane Moreau lègue sa place à Gregory Philippin
Stephane Moreau lègue sa place à Gregory Philippin - © Bert Van Den Broucke/Photo News

Salle comble ce mercredi soir au conseil communal à Ans pour la passation de pouvoir entre Stéphane Moreau et Grégory Philippin pour le poste de bourgmestre PS.

Stéphane Moreau, 52 ans, CEO de Nethys, prié par les instances de son ancien parti, le PS, de faire un pas de côté, a démissionné de ses fonctions maiorales, comme il l’avait déjà annoncé le 31 janvier dernier suite à l’affaire Publifin dévoilée en décembre 2016. Il a cédé le relais à Grégory Philippin devant une centaine de personnes qui l’ont chaleureusement applaudi, certaines criant «  Tu vas nous manquer  » ou «  Merci Stéphane  ».

Stéphane Moreau, avec beaucoup d’émotion, a dressé un bilan positif de 30 ans de politique locale. Il a été conseiller communal de 1987 à 1993 puis Échevin jusqu’en 2007 puis bourgmestre faisant fonction jusqu’en 2010 et bourgmestre en titre en 2011 en renversant Michel Daerden grâce à une coalition avec le MR et le cdH qui est toujours en place aujourd’hui.

«  C’est un choix délibéré, au moment que j’ai estimé personnellement le plus opportun après avoir pérennisé et consolidé une équipe jeune et dynamique. J’ai passé des années passionnantes avec Michel Daerden mais éreintantes. Nous formions un duo complémentaire qui avait le souci de l’excellence dans la gestion  ». Et de rappeler les nombreuses réalisations (centre d’Alleur, Nationale 3 revisitée, des places réaménagées, une nouvelle piscine et bientôt un nouvel Hôtel de police) «  grâce à une majorité soudée et motivée et une opposition constructive  ». Il a remercié le bourgmestre MR faisant fonction, Thomas Cialone, pour ses compétences et sa loyauté avant de féliciter son successeur, Grégory Philippin : «  C’est un jour de fête. Je l’avais déjà choisi pour me succéder. Nous sommes ensemble depuis 17 ans. Tu as toutes les qualités pour la fonction : subtil, intelligent et loyal, qualité rare en politique  ».

Notre sélection vidéo