Abonnez-vous pour 1€

Pour se sentir plus proche de sa mère décédée, elle avait décidé de la manger: «Je voulais qu’elle fasse partie de Noël, alors je fais mon dîner avec»

Pour se sentir plus proche de sa mère décédée, elle avait décidé de la manger: «Je voulais qu’elle fasse partie de Noël, alors je fais mon dîner avec»
123RF

Debra Parsons ne s’est pas remise facilement du décès de sa mère, Doreen Brown. À la veille des premières fêtes sans sa maman, cette mère de deux enfants avait pris la décision de manger ses cendres en les saupoudrant sur la dinde et le pudding de Noël, comme elle l’a expliqué au DailyMail. Son histoire à fait le tour du monde, et trois ans plus tard, elle continue de susciter des réactions aux fêtes de fin d’année.

À l’époque, elle disait que c’était « la chose qui me permettra de passer mon premier Noël sans maman ».

Sa mère est décédée en mai 2017, elle avait ressenti le besoin de consommer les cendres de sa maman pour « se sentir plus proche d’elle », le Noël qui a suivi. Elle avait donc commencé à la manger petit à petit pour « l’aider à faire face ». « Je ne sais pas ce qui m’a poussé à le faire la première fois. C’était juste une envie, je ne peux pas le décrire » explique-t-elle. « J’ai ouvert la boîte et j’ai léché mes doigts pour les tremper dans la poudre. Avant que je me rende compte de ce que je faisais, ils étaient dans ma bouche et le goût était réconfortant. »

Doreen et Debra Parsons
Doreen et Debra Parsons - DR

Debra avait besoin de se reconnecter avec celle qu’elle aimait tant. « Ma mère et moi avions un lien très fort. Un lien qui ne pouvait pas être brisé, même par la mort » racontait-t-elle.« Elle a été celle qui m’a aidé à traverser tous les hauts et les bas de ma vie. Soudainement, elle n’était plus là. J’étais désemparée. Quand elle est partie, j’ai ressenti ce sentiment d’énorme perte mais aussi de regret pour toutes ces choses que l’on ne s’est pas dites ou que l’on n’a pas faites. »

Alors pour lui dire définitivement adieu, Debra ne voulait pas se contenter de disperser ses cendres à un endroit. « Je voulais faire quelque chose avec ses cendres qui ferait une différence dans la façon dont nous nous souvenions d’elle. Mais je ne voulais pas seulement manger les cendres sur mes doigts. Je voulais que ma mère fasse partie de Noël cette année. Alors je fais mon dîner de Noël avec. »

Notre sélection vidéo