Abonnez-vous pour 1€

La mannequin Belge Marisa Papen risque jusqu’à 7 ans de prison pour avoir posé nue dans une mosquée d’Istanbul (vidéo)

La mannequin Belge Marisa Papen risque jusqu’à 7 ans de prison pour avoir posé nue dans une mosquée d’Istanbul (vidéo)
Facebook Marisa Papen

En 2018, Marisa Papen, une mannequin limbourgeoise, posait nue dans les rues d’Istanbul pour les besoins d’un shooting. La jeune femme de 28 ans avait notamment été photographie nue dans la mosquée Hagia Sophia. Un acte perçu comme « une humiliation de la souveraineté de l’État » par les autorités turques.

En mars 2020, le ministère public d’Istanbul a donc émis un mandat d’arrêt à l’encontre de la jeune femme, qui risque entre 2 et 7 ans de prison. Elle est accusée « d’obscénité » et « d’humiliation publique de la souveraineté de l’État ».

À l’époque, accompagnée du photographe Jesse Walker, elle avait acheté une burka pour entrer dans la mosquée. « Une fois à l’intérieur, il y avait plein de caméras de sécurité », explique-t-elle à nos confrères de HLN. Mais un peu plus tard, le photographe et la jeune femme ont profité d’un moment de calme pour faire leur cliché. La mannequin a donc remonté sa burka, sous laquelle elle ne portait rien. En quelques secondes, le cliché était fait et ils ont rapidement quitté les lieux. Mais les photos étaient finalement ratées, ils ont dû réitérer leur essai. Sans pourtant recevoir de plaintes.

C’est sur un autre site que les choses ont dégénéré. « Nous avons essayé de prendre des photos pendant trois jours mais nous avons été suivis tout le temps par les services de sécurité », poursuit Marisa. « Partout, nous avons vu des hommes armés. Nous sommes finalement partis sans prendre de photos ».

Pour la jeune femme, ces photos sont un « appel au changement ». « Si je me laisse photographier nue dans des lieux considérés comme « sacrés », c’est pour déclencher quelque chose délibérément ».

Notre sélection vidéo